vendredi 14 février 2014

Matt Lennox - Rédemption

Éditeur : Albin Michel- Traduit de l'anglais (Canada) par France Camus-Pichon - Date de parution : Février 2014 - 411 pages et un bon roman !

Leland King sort de prison après avoir purgé une peine de dix-sept années et revint s'installer dans sa petite natale de l'Ontario. Il ne renie pas son acte et veut démarrer une nouvelle vie d'un bon pied. Sa mère se meurt d'un cancer et Lee s'aperçoit que la religion est omniprésente dans la maison familiale où vivent sa soeur Donna, son mari Barry qui est pasteur et leurs deux jeunes enfants ainsi que Pete. Agé de dix-huit, Pete dont Barry est le beau-père a abandonné ses études, travaille dans une station-service et refuse d'écouter les sermons bibliques dont Barry parle sans arrêt. Barry le bon samaritain qui a trouvé un emploi à Lee et qui voudrait que celui-ci rejoigne son église en contrepartie. Lee s'efforce de s'intégrer : pas d'alcool, pas de fréquentation douteuse, serrer le dents à son travail en acceptant d'entendre par son patron et par Barry qu'il a de la chance d'avoir droit à une seconde chance.

Pete aide son oncle sans lui poser de questions pourtant il aimerait avoir pourquoi il a été emprisonné, pourquoi sa mère se semble pas si heureuse du retour de son frère. Lee a payé ce pourquoi il a été jugé mais en ville beaucoup pensent qu'en étant un ancien prisonnier il quittera tôt ou tard le droit chemin. ll pèse sur ses épaules une pression dont jamais il n'aurait imaginé l'existence. Stan un ancien policier à la retraite est obnubilé par une vieille affaire et la découverte du cadavre d'une jeune femme l'amène à se poser des questions. Mais Stan est un des seuls à avoir une ouverture d'esprit, à savoir que rien n'est noir ou blanc. Dans la petite ville, la religion est un des piliers comme les préjugés de classe sociale qui régissent toute la communauté. Lee comprend que jamais il n'aura sa place et que toute sa vie, il restera celui qui est passé du mauvais coté de la barrière et ce malgré tous ses efforts. Pete aimerait savoir qui était son père et ce qui a conduit son oncle en prison.
Le premier faux pas de Lee sera le catalyseur d'une suite d'événements dont les conséquences seront lourdes.

Le poids de la religion et de ses carcans, l'expiation des fautes, l'hypocrisie, la notion du bien et du mal, la recherche de la vérité sont très bien exploités tout comme la psychologie des personnages qui est creusée.
Matt Lennox instaure une tension qui va en crescendo et happe le lecteur. L'écriture (et donc à noter la très bonne traduction) nous renvoie très justement les sentiments, les pensées de chacun. Si chacun semble scellé à son destin, ce roman se termine sur une note positive. Celle pour certains de se libérer de leurs chaînes. Un bon roman comme je les aime !
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...