jeudi 14 mai 2015

Denis Thiérault - Le facteur émotif

Éditeur : Anne Carriere - Date de parution : Avril 2015 - 173 pages sensibles et délicates...

Un facteur qui pour tromper l'ennui pioche dans la marée de prospectus  une lettre à distribuer, l'ouvre et le lendemain la remet à son destinataire. Voilà comment Bilodo à peine trentenaire s'insinue de façon cachée dans le correspondance entre Ségolène et Gaston Grandpré. Tous deux s'écrivent des haïkus. Mais quand Gaston Grandpré meurt devant lui suite à un accident, Bilodo décide de poursuivre la correspondance avec Ségolène en se mettant dans la peau de Gaston Grandpré. 

J'étais un peu réticente vu l'idée de départ déjà exploitée (celle du facteur qui lit les courriers des autres) et je me suis lancée dans cette lecture en étant intriguée car ce livre a été récompensé par le prix littéraire Canada-Japon en 2006. Et comme je suis plutôt hermétique à la poésie, rien n'était gagné d'avance.
Mais, au fil des pages cette fable a su m'intéresser peut-être aussi parce qu'on y a apprend l'histoire et l'écriture du haïku, et que je voulais savoir comment notre imposteur allait s'en sortir. Car les échanges entre notre facteur et Ségolène la guadeloupéenne prennent le chemin de l'amour. La  fin est surprenante et tout à fait réussie ! 
Un livre dont il se dégage beaucoup de délicatesse, une forme de tranquillité et un charme qui sait nous envelopper ! A découvrir!

Les billets de Cathulu, Hélène 

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...