mercredi 13 mai 2015

Meg Wolitzer - Les Intéressants

Éditeur : Rue fromentin - Traduit de l'anglais (Américain) par Jean Esch- Date de parution : Avril 2015 - 564 pages creusées et dévorées! 

Les années 1970, Julie âgée de seize ans passe une partie de son été dans une colonie de vacances à Spirit-in-the-wood. Elle rencontre cinq autres autres adolescents qui y viennent régulièrement et qui sont tous "quelqu'un". Jonah est le fils d’une célèbre chanteuse folk, Ash et son frère Goodman sont issus d'une famille aisée, Cathy poursuit son rêve de devenir danseuse, Ethan est un petit génie du dessin et passionné par les films d'animation. A côté d'eux, Julie est une fille banale issue de la classe moyenne dont le père est est décédé il y a quelque mois. Mais les autres l'acceptent et la voici rebaptisée Jules, les six adolescents se surnomment "les intéressants" persuadés que l'avenir fera d'eux des personnes singulières. Et si on se promet de rester amis toute la vie, à la fin du camp Jules pense que tout le monde l'oubliera. Mais Ash l'appelle très souvent et elle a des nouvelles régulièrement d'Ethan.

Pendant près de quarante ans, à travers le regard de Jules non seulement on suit la vie de chacun mais aussi l'évolution de la société américaine. Amie avec Ash, Jules est toujours prête à rendre service mais elle ne peut s'empêcher de ressentir une certaine jalousie car les autres sont à ses yeux des personnes favorisées soit par un don soit par leur famille. Jules suit des cours de théâtre et s'imagine comédienne. Mais elle abandonnera quand une prof lui balancera qu'elle n'a aucun talent. Jonah doué pour la musique abandonnera ce chemin pour des raisons qui font froid dans le dos. Et quand Cathy portera plainte pour viol contre Goodman, celui-ci disparaîtra à la veille de son procès. Ethan et Ash se marieront. Ethan deviendra célèbre et riche grâce à son travail. Jules s'orientera vers la psychothérapie mais l'argent ne coulera pas à flots dans son foyer.
Et pour connaître ce qu'il adviendra de chacun, il faut lire ce roman !

Sans temps mort, ce livre est rempli de réflexions très justes  sur l'amitié, l'amour, le couple, la famille, les idéaux auxquels on aimerait rester fidèle, les remises en question, les imprévus de la vie, la place de l'argent, sur ce que l'on nomme réussir sa vie et le bien-être.
Meg Wolitzer creuse les personnalités de chacun avec psychologie et l'on ressent de vraies émotions ! Un roman dévoré avec des personnages attachants (et une mention spéciale pour Jules qui m'a conquise)! 

C'était une époque de la vie, comprenait-elle, où on ne pouvait pas savoir qui on était, peu importe. On ne jugeait pas les gens à leur réussite - ils ne connaissaient presque personne qui avait réussi à vingt-deux ans, personne n'habitait dans un bel appartement, ne possédait des choses de valeur, ne portait des vêtements chers et ne cherchait à gagner de l'argent-, mais à leur charme. La période qui allait, grosso modo, de vingt à trente ans était souvent extraordinairement fertile. Un formidable travail pouvait être accompli durant cette tranche temporelle de dix ans. A peine sortis de l'universités, ils se préparaient, ils étaient ambitieux, pas de manière calculatrice, ils étaient simplement enthousiastes, pas encore fatigués.
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...