dimanche 24 janvier 2010

Jean Teulé "Mangez-le si vous voulez"



En plein mois d’août 1870, Alain de Monéys, rempli de bonnes attentions, se rend à la foire de Hautefaye un village voisin. Nous sommes dans la région du Périgord mais ce drame aurait pu se passer dans n’importe quelle province de France. La France est en guerre contre la Prusse et elle a déjà essuyé plusieurs défaites. C’est un été de grande sécheresse et l’eau manque pour tous.

Une parole mal comprise sera l’étincelle qui va allumer une vraie poudrière humaine. En moins de deux heures, des villageois gagnés par la folie vont lyncher, torturer, brûler à vif ce jeune homme. Certains iront même à le manger.
Fait véridique et honteux de l’histoire de France, la question est pourquoi, comment des hommes en sont arrivés à commettre cet acte barbare ?

JeanTeulé nous décrit l’abominable, en poussant dans les détails sordides d’une violence infâme. Le lecteur assiste à une escalade de brutalités où Alain de Monéys est une victime innocente. La bêtise humaine, la folie, l’effet de groupe

L’auteur introduit certaines notes « les coups de sabot claquent dans les planches. Il pleut, il pleut Bergère, … », « encore vivant, de Monéys respire fortement avec le bruit d’un soufflet (c’est bien le moment !) » qui m’ont laissée perplexe.

Une lecture, pas déplaisante, mais qui n’est pas un coup de cœur… Du même auteur, j’ai lu « le magasin des suicides » où il manie humour noir, et cynisme d’une main de maître (inutile de vous dire que je me suis régalée !).

« Mangez-le si vous voulez » est un livre voyageur de Leiloona

9 commentaires:

Cynthia a dit…

Comme quoi j'ai bien fait d'acheter "Le magasin des suicides" au lieu de celui-ci (encore faudrait-il que je le lise^^).

PS : commencé Salinger "et tout et tout" ;)

Clara C. a dit…

Le magasin des suicides est génial, un livre d'humour noir superbement bien écrit !

J'ai pris un peu d'avance ... j'ai terminé "L'attrape-coeurs" ce qui me laisse le temps de digérer avant d'écrire mon avis.

Lili Galipette a dit…

Oh, il me tentait bien pourtant...

Clara C. a dit…

@ Lili : ce livre m' a fait pensé à Philippe Claudel.

Et oui, dans "le rapport de Brodeck", il décrit , il retrace le comment , le pourquoi de cette peur lâche qui fait perdre la tête à des hommes en temps de guerre.

J'ai trouvé que Ph. Claudel a mieux traité ce thème ( avis qui n'engage que moi !)

Seraphita a dit…

J'ai lu ce livre de Jean Teulé : c'était mon premier roman de lui. J'ai été plutôt effrayée et repoussée par le côté sordide et glauque de ce fait historique. Je trouve que l'auteur en rajoute dans le morbide par des descriptions crues et trop réaliste. Je ne suis pas trop tentée par une nouvelle lecture du même auteur...

Clara C. a dit…

@ Séraphita : si, si, lis "le magasin des suicides" , c'est totalement différent ! Il est à lire ...

D'ailleurs, je vais le relire pour retrouver cette famille à la "Adam"s' qui fait sourire.

@ tout le monde : MEA CULPA ou
honte et déshonneur à jamais...

Je me cite : "@ Lili : ce livre m' a fait pensé à Philippe Claudel."
Ben oui, et "penser " ? On ne connait plus ses règles de grammaire ... honte et re-honte !

Theoma a dit…

Toujours pas envie, je passe ;-)

Clara C. a dit…

@ Theoma : même pour "le magasinn de suicides" ?

Canel a dit…

J'aime beaucoup Jean Teulé... mais pas tout. Mon préféré est "Je, François Villon"... attention, âmes sensibles s'abstenir sur les scènes de tortures... J'ai en revanche abandonné "Verlaine".
"Les lois de la gravité" m'a bien plu aussi.