vendredi 15 janvier 2010

Milena Agus "Mal de pierres"



Un livre écrit comme on parle de l’histoire de propres grands-parents, simplement, avec amour mais en osant dire toute la vérité. La narratrice nous décrit la vie de sa grand-mère à travers ses propres souvenirs édulcorés d’enfant et de ce qu’on a pu lui raconter du temps où cette dernière était une enfant puis une jeune femme. Une femme à l’esprit en peu en désordre, vivant dans son propre monde. Une jeunesse passée à attendre le grand amour qui ne viendra jamais. Un mariage arrangé et des fausses couches à répétition comme si son ventre refusait de donner la vie. Et, enfin la rencontre d’un homme, une rencontre inespérée qui va bouleverser sa vie. Je me suis prise d’affection pour cette femme différente et le fin mot de l’histoire n’est pas celui que l’on croit.

Milena Agus a un style frais, poétique où la fable, le réel ne font qu’un. Avec passion, elle décrit sa Sardaigne riche en couleurs et odeurs, ses habitants et leurs traditions familiales.

Dans « comme un funambule », Milena Agus nous explique pourquoi elle écrit, sa conception d’être un écrivain et ce qu’elle trouve dans les mots. Et là, l’émotion m’a submergé ! Parce que c’est la plus belle et la plus humble explication qu’il m’ait été donné de lire (et aussi parce que je me suis retrouvée dans ce texte...).

Vous pouvez aller lire également les avis de Cynthia, Lili, et de George
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...