dimanche 31 janvier 2010

Raphaële Moussafir "Du vent dans mes mollets"



Comme elle dort toute habillée avec son cartable et ses affaires de gym pour ne pas être en retard à l’école, Rachel, neuf ans, nous raconte ses dix séances chez Mme Tribla, la psychologue. Espiègle, maline, et la langue bien pendue, on redécouvre avec elle les quatre cents coups de l’enfance.

Entre l’adhésion au Club des Barbies, en faisant gober à ses parents que le chèque c’est pour aider des enfants du Sahel, les appels téléphoniques à Mme Courtecuisses, les histoires torrides où Barbie se frotte à Ken, les jeux avec les copines où « on fait comme si » … On sourit, on rigole ! C’est frais, mais c’est aussi rempli de cette innocence propre à l'enfance quand elle aborde des sujets comme la mort ou la religion.

Un livre à lire !

4 commentaires:

Canel a dit…

J'avais absolument adoré ce livre, dévoré un aprèm sur une plage. La petite est craquante, je trouve ça très bien vu, je m'y voyais, pour une fois ce n'est pas mièvre. En revanche la suite "Et pendant ce temps là, les araignées tricotent..." m'a bcp déçue.
Ce livre me fait penser à "Un mètre quatre" de Anne de Rancourt, très émouvant aussi.
PS : t'es sûre de pas venir le 13/03 ? je suis sûre qu'on a plein de choses à se dire ! ;-)

Clara C. a dit…

Ah, je ne savais qu'il y avait une suite. Je ne connais pas "un mètre quatre" : je le note !

Pour le 13 mars, on va voir...

Nina a dit…

http://mamzellerouge.canalblog.com/albums/du_vent_dans_mes_mollets/photos/36082622-couverture.html

Voici une jolie illustration en lien avec le livre, par Mamzelle Rouge ! Je viens de tomber dessus j'ai tout de suite pensé à ta critique =)

Clara C. a dit…

Merci Nina !
C'est exactement ça ... la coupe de cheveux, le masque de Zorro qui laisse percer deux yeux espiègles.

Superbe!