vendredi 26 novembre 2010

Stefan Zweig - Le joueur d'échecs

Éditeur : Livre de poche - Date de parution : 04/2010 - 94 pages

Seconde Guerre Mondiale, le narrateur   se trouve sur un paquebot reliant  New-York à  Buenos-Aires.  En discutant avec un passager, il apprend qu’à son bord se trouve le célèbre champion mondial d’échecs Czentovic. Cet homme rustre, antipathique  va se faire prier pour jouer. Durant la partie, un inconnu souffle les coups  à effectuer. Ce qui se termine par une partie nulle. Czentovic accepte une revanche à la condition que  son adversaire soit cet inconnu. Comment cet homme qui affirme ne pas avoir joué depuis plus de 20 ans peut-il  jouer de cette façon ?  
Ah, merveilleux Zweig ! Une fois encore, je suis conquise ! Ici, il ya deux récits enchâssés comme le fait si bien cet auteur.  Le narrateur à bord du paquebot apprend que le champion du monde d’échecs est à bord. Czentovic a appris à jouer aux échecs par hasard. Cet homme peu intelligent s’est montré au fil des années particulièrement doué pour ce jeu.  Toute la première partie du récit se concentre sur ce champion du monde.  La tension s’élève subrepticement quand un homme parmi l’assistance souffle les coups à jouer.  Notre narrateur est épaté ! Il veut en savoir davantage sur cet inconnu Mr B. Sa curiosité est à son apogée quand Mr B déclare ne pas avoir joué aux échecs depuis  plus de 20 ans. Mais surtout, il refuse d’affronter Czentovic ! Et là, tadam… il y a tout le génie de Zweig ! On  découvre l’histoire de Monsieur B.  Un homme emprisonné par les Nazis. Non pas dans un camp mais seul dans une chambre d’hôtel. Sans notion de l’heure ou des jours et à subir des interrogatoires. Les armes étant la manipulation et la pression psychologique. En volant un manuel d’échecs à un gardien, il trouvera son salut. Celui de ne pas sombrer dans la folie. Il apprendra toutes les stratégies en visualisant mentalement un échiquier. Gangréné pas la folie du jeu, il se fera la promesse de ne jamais jouer. Sans tout dévoiler de ce livre,  la revanche aura lieu opposant la technicité de Czentovic  à l’incroyable mémoire de  Monsieur B.
Dénonçant les manipulations psychologiques, Zweig aborde le thème de la folie sous plusieurs angles. Celle des hommes et celle du jeu. Un livre magistral qui m’a laissée sans voix…
C’est Zweig et j’en redemande !

Bijou extrait de ma PAL! Mais je vais le remplacer immédiatement par un autre livre de cet auteur ( donc match nul)...


34 commentaires:

Mango a dit…

Un de mes préférés de Zweig!

Sabbio a dit…

J'ai plusieurs Zweig dans ma LAL... j'ai hâte de le découvrir!

Boulie a dit…

Zweig... Mon préféré !
Évidemment le joueur d'échecs est un must (mais pas que...)

Théo a dit…

J'ai lu le Joueur d'échecs au lycée, et malgré les lectures imposées que je détestais j'ai su apprécier ce livre. Il faut dire que la psychologie et les échecs sont deux de mes "dadas" :)

Je peux vous conseiller Sigmund Freud, la guérison par l’esprit. Il s'agit d'une apologie de Freud faite par Zweig (http://blogoculture.com/2010/10/sigmund-freud-la-guerison-par-lesprit/)

Théo

Dominique a dit…

Un livre que j'avais beaucoup aimé mais que je n'ai jamais relu, je viens de le télécharger en lecture audio, je vais du coup le "relire"

lasardine a dit…

j'ai noté ce titre depuis... fiou!!!!
ô temps, suspends ton vol!

bladelor a dit…

Ah oui, un bijou, je plussoie !

zarline a dit…

Je dois être la seule de la blogo a ne pas avoir gardé un souvenir exceptionnel de cette lecture. Bon, je l'ai lu ado et très rapidement, sans vraiment y penser. Ca mériterait peut-être une re-lecture.

keisha a dit…

Je l'ai lu -euh, dévoré- et je me demande si ce n'est pas à ce jour mon préféré de l'auteur.

Leiloona a dit…

Son meilleur selon moi.

**Fleur** a dit…

Je me joins aux autres, c'est mon préféré pour le moment mais je continue à découvrir son oeuvre que je connais peu!

Géraldine a dit…

et bien figures toi que je me suis initiée (enfin !) ) Zweig cette semaine, billet à écrire encore et que comme toi, j'en redemande. Je pense que toute son oeuvre va ser retrouver dans ma PAL sans trainer.

Hathaway a dit…

Un de mes préférés aussi ! Je l'ai lu et je l'ai vu adapté au théâtre, je ne m'en lasse pas !

Readpocket a dit…

Pas encore lu celui la , mais tu me donnes envie. Zweig est un de mes ecrivain préféré.

Liyah a dit…

Mon premier Zweig, et j'ose l'avouer le seul jusqu'à présent ! Mais j'ai adoré et je comptes bien en lire d'autres !

Mélo a dit…

J'ai adoré ce bouquin et je l'ai vu joué au théatre : c'était géant et magnifique !

Clara a dit…

@ Mango : une fois encore, j'ai été conquise!
Le bonheur total !!!

@ Sabbio : attention quand on commence à le lire, on ne peut plus s'arrêter !

@ Boulie : lire Zweig est un enchantement à chaque fois!

@ Théo : merci pour ce titre!

@ Dominique : Zweig, c'est du grand Art !!!!

@ Lasardine : oui !!!!

@ Bladelor : aucune comparaison n'est envisageable ! C'est magnifique sur toute la ligne!

@ Zarline : oui, relis-le ! Prends le temps de savourer cette écriture et de "vivre" cette histoire ! On ressent cette lecture !!

@ Keisha : l'apothéose totale!!!
Pour le moment, il s'agit de mon préféré !

@ Leiloona : je te fais confiance!

@ **Fleur** : pareil ! je lis cet auteur petit à petit. Je savoure à chaque fois son écriture : une finesse, une splendeur et une force des mots!

@ Géraldine : un autre Zweig est arrivé dans ma PAL depuis cette lecture...Il faut toujours en avoir un en réserve!

@ Hathaway : j'aimerai voir ce livre joué au théâtre!
@ Readpocket : je crois qu'on développe une addiction à cet auteur ... Merci de ta venue!

@ Liyah : j'ai toujours un livre de Zweig dans ma PAL. Je suis certaine d'avoir une belle lecture avec cet auteur !

@ Mélo : j'imagine la force, la puissance des émotions au théatre !

antigone a dit…

Je l'ai écouté dernièrement via la voix d'Edouard Baer, superbe !! ;o) J'en parle bientôt !

Clara a dit…

@ Antigone : super ! j'ai hâte de lire ton billet !

Alex Mot-à-Mots a dit…

Mon préféré !

Véro a dit…

Je n'ai pas encore lu cet auteur mais il en est en bonne place dans ma PAL !

Lou a dit…

Un souvenir du bac L :) Très beau texte d'ailleurs, je le relirai volontiers.

Clara a dit…

@ Lou : Zweig est un auteur qui se lit et se relit avec plaisir ! Merci de ta visite!

Clara a dit…

@ Véro : y'a plus qu'à alors...

Karine:) a dit…

Je suis toujours ravie quand je vois un billet positif sur un Zweig. C'est plus fort que moi!

lounatine a dit…

Je crois que ce livre de Stefan Zweig restera un de mes préférés, peut-être parce que c'est le premier de lui que j'ai lu.
Bises!

Clara a dit…

@ Karine : y aurait t-il des billets négatifs? Non, c'est impossible !!!

@ Lounatine : je sais que tu aimes cet auteur ! bises!

Kikine a dit…

C'est la première nouvelle que j'ai lu de Stefan Zweig et je suis tombée sous le charme. Quel beau souvenir de lecture

Grimmy a dit…

J'en ai également un très beau souvenir de lecture !

Clara a dit…

@ Kikine : on ne s'en lasse pas !

@ Grimmy : merveilleux Zweig!!!!

Sia a dit…

Zweig, génie de la psychologie et des sentiments ... génie tout court, en fait !

(Je parcours ce blog avec plaisir, serait-il possible de faire un lien qui le relierait à mon blog ?)

Clara a dit…

@ Sia: oui, un génie tout court ! Bien entendu, tu peux mettre un lien et merci !

denis a dit…

Zweig est un réel bonheur de lecture toujours, toujours

Clara a dit…

@ Denis : je suis absolument d'accord avec toi !!!

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...