lundi 27 février 2012

Eowyn Ivey - La fille de l'hiver


Éditeur : Fleuve noir - Date de parution : Février 2012 - 429 pages remplies de douceur !

Alaska, les années 1920. Jack et Mabel s’installent dans ces contrées froides. Le couple a perdu un bébé il y a dix ans et pour Mabel, l’Alaska signifie un nouveau départ. Ils doivent tous les deux s’adapter au climat. Mabel sculpte dans la neige une petite fille lorsque quelques jours plus tard, ils aperçoivent une fillette.

Si vous aimez les descriptions de nature et de paysages féeriques à vous couper le souffle alors ce livre est pour vous ( Keisha, tu m’entends.) !
Ce roman raconte l’histoire de Jack et Mabel qui n’ont pas d’enfant, leur installation en Alaska, le travail de la terre mais surtout il intègre harmonieusement un conte russe L'enfant des neiges. Jack et Mabel vont trouver l’amitié, la solidarité auprès de leurs voisins. Et ils vont apprendre à laisser libre la fillette car elle existe bel et bien. Mabel dont le désir d’enfant est criant va trouver la force de ne pas s’imposer à la fillette. Apparue un jour de neige, elle va et vient à sa guise, habitant dans la forêt et disparaissant au printemps. Jack et Mabel n'ont qu'une seule peur : qu'elle parte vraiment. Mabel comprend la première que la fillette ne pourra jamais abandonner son cadre de vie naturel. Le réel et une part de fantastique coulent dans ces lignes.  Sans que jamais cette dernière soit choquante. Bien au contraire.

Ce roman qui se déroule en Alaska dégage une chaleur douce. Pas de guimauve mais beaucoup d’humilité ! L’écriture d'Eowyn Ivey est limpide, fluide. Une très belle découverte ! 

Les billets d'Emmyne, Valérie (que je remercie pour ce LV!)



Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...