jeudi 2 février 2012

J.M. Erre - Le mystère Sherlock


Éditeur : Buchet Chastel - Date de parution : Février 2012- 326 pages jubilatoires et de pur plaisir !

Un éminent  colloque se déroule à l’hôtel Baker Street à Meiringen (charmant petit village Suisse que tout bon  holmésien se doit de connaître).  A cause d’une avalanche, dix universitaires et une serveuse se retrouvent coincés dans l’hôtel durant quatre jours. A leur arrivée, les secours découvrent dix cadavres dans la chambre froide. La onzième personne n’ayant pas survécue  à l’entrée fracassante des pompiers (quelle idée aussi de rester derrière une porte d’entrée)…Une question : que s’est-il passé durant ces quatre jours ? 

A l'issue de  ce rassemblement (très privé), le professeur Bobo allait annoncer le nom de celui ( ou celle)  qui accèdera à la prestigieuse chaire d’holmésologie de la Sorbonne. Chacun présentant son travail et ses découvertes devant ses confrères. Le tout étant d'impressionner le professeur et de se le mettre dans la poche.  Rivalités, coups bas, atouts féminins...chacun usant de méthodes plus ou moins douteuses. Certes, mais de là à tuer ? Le commissaire arrivé rapidement sur les lieux découvre des notes détaillant ce qui s’est déroulé durant ces quatre jours. Le tueur était-il la onzième personne ?  
Si JM Erre comme toujours nous offre des personnages irrésistibles, ce roman possède une intrigue digne d’un roman policier. Les heures défilent,  les cadavres s’accumulent et la tension au sein de survivants monte en crescendo. On se glisse dans la peau des différents personnages et c’est jubilatoire ! Qui est le tueur en série : le holmesien beau gosse ou celui  qui communique avec le Maître grâce à  la prise de cocaïne ? Les situations sont burlesques, loufoques  avec crêpages de chignon entre les deux membres féminines. J’ai rigolé et travaillé mes abdos, le bonheur !  Les références à l’œuvre de Conan Doyle sont nombreuses et émaillent l’ensemble du récit. Pour prétendre à devenir holmésienne, je vais devoir attendre car je n’avais pas deviné le fin mot de l’histoire… 

Du grand JM Erre anti-morosité et jubilatoire ! Bienvenue dans le monde de la fine fleur des  holmésiens et dans celui de l'auteur  pour ceux et celles qui ne le connaissent  pas !
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...