mercredi 17 avril 2013

Amandine Dhée - Et puis ça fait bête d'être triste en maillot de bain


Éditeur : La Contre Allée - Date de parution : Février 2013 - 82 pages dévorées et adorées !

La narratrice une jeune femme devenue auteure revient sur son parcours dès son plus jeune âge. De sa naissance où sa grand-mère aurait dit  "elle est laide", elle nous raconte son enfance et adolescence. Un chemin où les blessures sont distillées dans l'humour et avec une sensibilité à fleur de peau.   En classe, la maîtresse lit parfois ses rédactions à voix haute faute. « Ca la fulgure ».  Elle fait comme si les difficultés  familiales n'existaient pas et elle se " termite du dedans –doucement. Et avec elle ces règles et ces frontières qui ne servent pas être heureuse ».  Son corps  "est une balise d’appel à laquelle personne ne répond", il faut continuer à avancer, à croire  avec "toujours une fugue en poche quand ça fait mal". Elle aimerait vivre de l'écriture, en faire son métier. Le rêve se réalise à condition de montrer patte blanche pour avoir l’autorisation administrative d’être auteure.
Comment être soi-même dans une société régie par des codes et quand on a ce sentiment profond de ne  pas rentrer dans les cases ?  Dans ce  livre à part, frais, sensible et touchant, elle nous apporte ses  réponses par son itinéraire loin des sentiers battus.

Avec une émotion palpable, Amandine Dhée parle de thèmes difficiles avec cette pudeur qui privilégie l’humour souvent décalé. L'écriture va à l’économie des mots avec lesquels l'auteure  s'amuse.
Un livre qui  résonne encore en moi ( touchée, coulée à plusieurs reprises ) et  j’en redemande !

Les billets tentateurs de Cathulu , Charlotte
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...