mercredi 3 avril 2013

Gaëlle Josse - Noces de neige


Éditeur : Autrement - Date de parution : Mars 2013 - 159 pages et un avis partagé...

Mars 1881, Nice. Anna Alexandrovna et sa famille terminent leurs vacances habituelles et s'apprêtent à rentrer à Saint-Petersbourg. La jeune fille s'en réjouit contrairement à sa mère qui aime les fêtes, le faste et montrer combien elle excelle dans ce monde d'aristocrates et de familles aisées. Mais son père, le grand-duc Oulianov a décidé d'abréger leurs vacances cette année. Toute la famille prend place à bord du'un luxueux wagon qui les ramènera en terre natale. Anna repense aux mots qui lui ont été dits par un jeune homme à Saint-Petersbourg. Elle dont le physique est le contraire de la grâce et de la beauté s'imagine déjà fiancée.
Mars 2012, Irina Tanaïev quitte Moscou et s'apprête à rejoindre son futur mari à Nice. Un jeune homme français dont elle a fait connaissance sur un site de rencontres via Internet. Faire connaissance c'est vite dit, de lui, elle connaît son nom et prénom, son âge, une photo mais rien de plus. Sauf qu'il lui  a dit qu'il aimait, qu'il lui offrait le mariage.Il lui plaît, elle l'aimera.  Nice sonne comme un rêve qui va enfin s'accomplir. A bord du train, elle se rend compte de sa pauvreté avec son peu d'affaires, un seule sandwich pour tout le voyage. L'appréhension mais surtout la mélancolie la gagnent.

Deux vies de jeunes femmes racontées en parallèle et qui vont basculer à tout jamais le temps de ce voyage ferroviaire. La laideur, la sang noble, l'argent et la détermination d'Anne s'opposent à la beauté, à la pauvreté et au manque de confiance d'Irina. Toutes deux rêvent d'amour. Pour Anna, il s'apparente un un jeune homme de bonne famille qui l'a complimentée alors qu'elle montait à cheval. Irina espère une vie meilleure en France et l'amour s'assimile à ce nouveau départ. En quelques heures, le destin de ces deux jeunes femmes à la personnalité opposée vont être modifiées à tout jamais, prendre un tournant inattendu. En dire plus serait criminel !
Une fois de plus ( après les heures silencieuses et nos vies désaccordées ), Gaëlle Josse dépeint avec une finesse et  une  élégance subtile ses personnages, les sonde dans des contextes ancrés. Mais, le temps d'un voyage tout est possible. Fracas, meurtrissures profondes, rêves qui s'évaporent à tout jamais. Conquise par ces deux histoires, la fin pirouette m'a déçue. Pour moi, elle était inutile d'où mon avis partagé...

La guerre, quelle guerre ? Respire. Entrer dans l'immensité de la vie, c'est maintenant, et tu es prête. Inutile de devenir quelqu'un d'autre, un simple déplacement suffit, invisible à l'œil nu, et tu viens de l'accomplir . Tout se transforme en capitulant. Ton portail de fer forgé est entrebâillé, point de départ d'un sentier inédit. Combien de jours te reste-t-il à vivre, Scarabée ? Tu t'enracineras au cœur même de cette incertitude comme dans une poche de silence. Tu rateras, tu oublieras, mais tu sais un peu plus désormais que c'est au cœur de la faille que réside la splendeur de la vie. 

Le billet de Charlotte
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...