vendredi 12 juin 2015

Joao Tordo - Lisbonne Mélodies

Éditeur : Actes Sud - Traduit portugais par Dominique Nédellec - Date de parution : Mai 2015 - 238 pages troublantes et très fortes !

Contrebassiste ayant plongé dans l'alcool et criblé de dette, Hugo quitte Montréal pour revenir à Lisbonne sa ville natale. Il s'installe chez sa soeur et dit prendre une année sabbatique. Mais il aimerait parvenir à terminer une composition qui lui trotte en tête depuis des années. En se rendant par hasard dans un bar,  un pianiste célèbre de jazz Stockman se produit. Et quand ce dernier joue sa composition, il perd tous ses repères. Il l'a lui a volé, c'est certain. Et si deux personnes qui ne connaissent pas pouvaient créer la même mélodie? Hugo plonge dans une sorte de folie solitaire.

Si la première partie du roman nous renvoie principalement à la vie d'Hugo à Montréal, la deuxième partie nous révèle bien des surprises ! Car l'auteur y ajoute un autre personnage. Un écrivain qui est le meilleur ami de Stockman et qui relate les événements. Car étrangement Hugo et Stockman se ressemblent physiquement,  ont le même âge mais si l'un a réussi, l'autre ne connaît pas le succès. Intigué, Stockman se rend à Montréal pour découvrir qui était Hugo.
On est bousculé ne sachant plus où se se trouve la réalité et ses limites, et qui est qui au final. On est valdingué entre les doutes et les questions sur la possibilité qu'une autre personne soit notre double, et que sans elle nous ne sommes qu'une moitié.

Explorant le thème de la schizophrénie et de la personnalité, ce roman nous ouvre des multiples portes avec autant de clés. Et si je ne mentionne pas certains points, c'est volontaire pour que vous aussi vous soyez en mode poisson privé d'oxygène.
Une fois refermé, ce livre très troublant laisse des traces et beaucoup de questionnements. 

La mémoire, comme on sait, est une chose douloureuse. 

Merci Evelyne pour cette découverte très forte!
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...