vendredi 27 avril 2012

Jeff Sourdin - Ripeur


Éditeur : La Part Commune - Date de parution : 2010 - 133 pages lues en apnée! 

A vingt-sept ans, Dimitri est ripeur dans un petit village en Mayenne. Depuis quatre ans, il effectue ce travail d’éboueur la nuit. Deux années de fac puis l’intérim l'ont conduit à cet emploi sans gloire ni prestige.

Dimitri nous livre ses réflexions sur son travail bien entendu et sur la vie en général. Des réflexions empreintes de sincérité qui sont, je le pense,  la grande force de ce roman. Entre désillusions et rêves avortés, ce jeune homme s’est installé dans une routine. Le travail de nuit, ses habitudes au café du coin, et la honte qui lui colle à la peau de dire quel emploi il occupe. A vingt-sept ans, peut-il espérer mieux ? Et l’amour ?


Pour un premier livre, Jeff Sourdin fait fort !
De la poésie mais également de l’humour pour une écriture qui sonne juste et un livre qui prend aux tripes ! 

Nuit humide. Parole engourdie, moral déclinant, esprit ramolli. Je pense deux heures encore et nous serons au chaud, deux jours encore et nous serons au repos. Mais à combien d'années encore dois-je penser, avant la fin de ce boulot? 


Les billets de Gambadou, Gwen  ( merci!!!), Midola, Philisine Cave

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...