dimanche 8 avril 2012

Terry Kay - Le kidnapping d'Aaron Greene

Éditeur : Le Cherche Midi - Date de parution : Avril 2012 - 538 pages et un avis mitigé.

Aaron Greene a pour travail la  distribution du courrier dans une banque.  Il s'agit d'une jeune homme effacé qui passe inaperçu. Kidnappé, ses ravisseurs demandent une rançon non pas à sa famille mais à son employeur.

Imaginez que des gens que vous ayez côtoyés pendant plusieurs mois ne se souviennent pas de votre visage ou même de votre nom. Imaginez que personne ne prête vraiment attention à votre présence. C’est le cas d’Aaron Greene. Sans dévoiler toute l’intrigue de ce livre, cet aspect joue dans son kidnapping.  Un enlèvement peu ordinaire car Aaron est traité aux petits soins dans une maison où tout est mis en œuvre pour qu’il se sente à l’aise. La rançon est demandée par le journaliste Cody Yates. Entendez par là que ses conversations ont été enregistrées pour donneur lieu à des montages audios. La banque refuse de payer la rançon et un vieil homme d’affaires riche décide de verser une somme importante pour la libération d’Aaaron incitant chacun à faire de même. Les médias se mêlent très vite à cette affaire qui passionne et partage l’opinion publique. 

Si ce thriller remplit sa fonction de « je tourne les pages à toute allure » avec de l’humour et une trame bien ficelée ( avec une mention spéciale pour le duo qui mène l’enquête), j'ai des bémols. Aaron m'est apparu  bien trop mou et l’épilogue m’a laissée sur ma faim.   

- Tu crois qu’il a pire sentiment au monde, Aaron ? Quand les gens te regardent sans te voir ? Je crois qu’il n’y a rien de plus douloureux et pourtant tout le monde le fait. Regarde par la fenêtre, Aaron. Regarde tous ces gens qui marchent  tête baissée sans regarder personne. Tu sais pourquoi ? Ce n’est pas vraiment parce qu’ils n’ont pas envie de voir les autres, mais parce qu’ils ont peur que personne ne les voie.

Les billets de Cuné et Keisha

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...