vendredi 17 août 2012

A cœur ouvert

Réalisé par Marion Laine
Avec Juliette Binoche, Edgar Ramirez, Hippolyte Girardot, Amandine Dewasmes, Aurélia Petit, Bernard Verley…

Synopsis :
Mila et Javier sont tous deux chirurgiens du cœur. Mariés depuis dix ans, ils ont deux passions: leur amour et leur métier. Mais Mila tombe enceinte contre toute attente, et la perspective d'un enfant remet en cause l'équilibre de leur relation. L'addiction à l'alcool de Javier devient alors une réelle menace...

Après avoir testé à de nombreuses reprises, "je cherche à regarder l’heure sur ma montre tant je m’ennuie", j’ai testé "j’ai envie de partir de la salle de la ciné en plein milieu du film". D’ailleurs, sur la dizaine de personnes que nous étions, un spectateur  l’a fait. Courageusement après moult soupirs. J’étais prête à lui emboîter le pas mais monsieur avait les clés de la voiture (forcément vu que cest lui conduit). Bref, j’arrête de vous raconter ma vie pour en venir à ce film que je vous déconseille.
Mila et Javier sont des quarantenaires, chirurgiens cardiologues qui aiment sortir, s’amuser et boire. Sauf que Javier lui boit beaucoup. Sa femme le surprend à boire en cachette avant  une transplantation du cœur mais elle ne dit rien. Quoi de plus normal ? Et c‘est là que j’ai failli bondir une première fois  hors de mon siège. Elle tombe enceinte par accident, oui, ils sont mariés depuis plus de 10 ans, ne veulent pas d’enfant mais elle prend toujours la pilule quand elle ne l’oublie pas. Bref, passons… elle décide d’avorter mais change d’avis pour faire plaisir à Javier. Dans un hôpital, ça jase (comme partout d'ailleurs) et certains de leurs collègues avertissent le directeur qui visiblement était déjà au courant du penchant  de Javier pour l’alcool. Javier n’a plus le droit d’opérer tant qu’il n’aura pas suivi une cure de désintoxication. Mais il ne dit pas ce dernier point à Mila.

Bon, je veux bien croire que l’amour rend aveugle mais rentrer de sa journée de travail et trouver son mari  endormi près des toilettes, avachi, le t-shirt tâché de vomi (désolée pour ce détail peu appétissant) et à aucun moment donné considérer qu'il a un problème avec l'alcool, c'est trop pour moi ! Ca ne passe pas.


Géraldine l’a vu également et n’a guère été plus convaincue que moi.

13 commentaires:

cathulu a dit…

Les sorties cinématographiques en ce moment ne semblent guère convaincantes!:)) On pourrait faire le challenge du film qui a le plus rapidement donné envie de sortir !:))

keisha a dit…

Si je comprends bien, on ne peut pas conduire, mais on peut opérer un coeur, si on a trop bu?
J'aime ton billet!

Clara a dit…

@ Cathulu : bonne idée challenge:)))

@ Keisha : tu as tout compris !!!! A quand des éthylotests en salle d'opération?

Anjelica a dit…

pas convaincu non plus ! Lui j'avais envie de lui cracher à la gueule et elle de la secouer comme un prunier ! Après dans la vraie vie c'est très difficile de gérer une personne qu'on aime et qui a ce problème...

Leiloona a dit…

Bon, cela dit, une personne avec un problème d'alcool devra faire face à ce problème seul(e), peu importe les envies et désirs de l'entourage, malheureusement ...

Poppilita a dit…

toute facon j aime pas Juliette Binoche
je la trouve niaise

Mélopée a dit…

Je crois que je suis un peu plus indulgente que vous (même si je ne crie pas au grand film). Je dois bien avouer que l'obstination de Mila à ne pas voir le "léger" problème d'alcool de son mari m'a quelque peu sciée. Ceci dit, j'ai bien aimé la fin !

Anonyme a dit…

Je ne suis pas du tout etonnée de l'eveuglement (ici, on dirait le "dénie" ) de la femme face a l'alcoolisme de son mari : ceci se passe en Europe, où l'alcoolisme est encore traité à la légère. Deux mondes, deux facons d'être et de reagir.
Je n'irai pas voir le film. Merci pour le digest.

antigone a dit…

A priori, c'est tiré d'un roman. Bon, on passe donc allègrement...

Clara a dit…

@ Anjelica : l'alcoolisme est un sujet difficile à gérer mais dans ce film il est mal rendu...

@ Leiloona : oui...

@ Poppilita : au moins c'est clair !

@ Mélopée : c'est ce point qui m'est restée au travers de la gorge.

@ Anonyme : jene crois pas que l'alcoolisme soit traité à la légère en Europe. Une maladie où l'entourage réagit différemment selon sa propre situation. Quelquefois, il y a ce refus de l'admettre et dans d'autres cas, la famille réagit ou la personne malade elle-même décide de s'en sortir. Mais l'entourage subit toujours les conséquences de l'alcoolisme...

@ Antigone : ouiiii!

Géraldine a dit…

Je confirme, une collection d'invraissemblances insupportables !

dasola a dit…

Bonjour Clara, je n'ai aucune opinion sur ce film car j'avais de ne pas le voir (et ton billet me conforte dans l'idée que j'avais raison) car je fais une allergie à Juliette Binoche depuis très très longtemps. Bonne après-midi.

Clara a dit…

@ Dasola : j'ai pensé à toi, j'ai été voir du vent dans mes mollets, billet à venir !

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...