mercredi 23 novembre 2016

Helen Ellis - American housewife

Éditeur : La Martinière - Traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Sophie Brissaud - Date de parution : Juin 2016 - 206 pages à ne pas bouder ! 

Elles sont américaines et habitent le quartier de. Les femmes au foyer décrites par Helen Ellis dans ces douze nouvelles habitent le quartier l’Upper East Side à New-York ou alors un état du Sud. Elles sont jeunes ou plus âgées et font voler en éclat le vernis des apparences. Car le ton est ironique, un brin acide ou encore impolitiquement correct mais délicieusement piquant.

Des deux voisines qui se disputent par mails sur la décoration du palier à une auteure en mal d’inspiration sponsorisée par une marque de tampon et qui n’a pas bien lu le contrat avant de le signer ou encore la participante à un club de lecture, on découvre d’autre femmes bien différentes de celles enfermées dans des carcans (il ne faut pas se fier aux apparences et se rappeler que "derrière toute femme d’exception, il y a un peu de gras sur les fesses").

Sans temps mort, Helen Ellis plonge ses personnages dans le décalé voire l'absurde.
Ca dézingue au vitriol et j'aime ça.

Et que c’est bon de sourire en pensant que c’est vache mais bien vu !

Nous autres gens mariés, nous avons tous un petit rire d’époux. Un petit rire d’époux est un rire forcé que nous réservons aux moments où notre conjoint fait une gaffe que nous sommes censés trouver adorable.

Les billets de Cath, Cuné.
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...