lundi 10 juin 2013

Samantha Hayes - Les mères


Éditeur : Le Cherche Midi - Date de parution : Avril 2013 - Traduit de l'anglais par Florianne Vidal - 423 pages et un avis mitigé...

Sur la 4ème de couverture, une phrase : "dans la lignée de Mo Hayder et de Gillian Flynn, la nouvelle reine du thriller psychologique anglais!" a fait tilt. Ayant beaucoup aimé les apparences de Gillian Flynn, je me réjouissais à l'avance. Mais au final la comparaison avec Gillian Flynn est exagérée....

Mariée à James, Claudia considère les jumeaux de son mari Noah et Oscar âgés de quatre ans comme ses propres enfants. Claudia est enceinte et travaille comme assistante sociale. Une belle maison, un quartier chic et tranquille :  le portrait d'une famille heureuse. Militaire dans dans la marine, James doit partir bientôt pour une mission de deux mois et sera absent quand Claudia mettra au monde leur petite fille. Sa grossesse étant bientôt à terme, Claudia décide de passer une annonce à la recherche d'une nounou. Comme tout le monde, elle cherche la perle rare. Zoe Harper y  répond. Elle présente de bonnes et solides références, s'entend tout de suite avec les jumeaux et surtout elle donne une bonne impression aux parents. Pendant ce temps, l'inspecteur Lorraine et son mari Adam enquêtent sur une affaire difficile : le meurtre d'une jeune femme enceinte sur laquelle on a voulu extraire le bébé.

Les voix Claudia, Zoe et Lorraine alternent à travers les différents chapitres.  Dès le départ on se rend compte que Claudia n'est pas si à l'aise que ça avec Zoe. Une sorte de sixième sens l'empêche de lui faire totalement confiance. Et la nounou semble cacher la vraie raison pour laquelle elle se trouve chez eux. Un second meurtre est bientôt commis. La police est sur les dents et une sorte de paranoïa  s'installe. De plus, Claudia se pose de plus en plus de questions sur le comportement étrange de Zoe.

Si Samantha Hayes nous embarque habilement sur des fausses pistes, le style n'est pas la hauteur. Difficile de distinguer quand il s'agit de Claudia ou de Zoe qui prend la parole. Sans compter des longueurs  monotones et inutiles.
Mais malgré tout ce thriller n'a pas connu le terrible sort du jeté par dessus l'épaule. Car ferrée je l'étais. En tout cas suffisamment  pour vouloir connaître le fin mot de l'histoire et savoir si j'étais sur la bonne voie. Et mon instant de Sherlock Holmes ne m'a pas trompée ( si!!).

De nombreux  billets et avis différents   : Adalana, Démosthène, EmyGeorge, LystigMarineNoukette , Plume libre ...




Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...