vendredi 4 février 2011

Sophie Divry - La cote 400

Éditeur : Allusifs - Date de parution : 09/09/2010 - 65 pages

Avant l’ouverture, une bibliothécaire quinquagénaire, célibataire trouve  au sous-sol un lecteur qui s’est endormi la veille. Aigrie, elle lui déverse en un flot ininterrompu toute sa rancœur. En 25 ans de métier ou plutôt d’une vie vouée à son travail, elle a une dent contre tout et tout le monde.
Attention, on prend sa respiration et c’est parti pour un tour de manège à fond les ballons ! C’est que notre chère bibliothécaire en a des choses sur le cœur ! Dans un monologue à l’humour grinçant, elle fustige avec cynisme  la classification des livres, ses collègues de l’étage, son ancien petit copain qui l’a plaqué il y a belle lurette,  des auteurs, la société… Et bien sûr les lecteurs. Sauf Martin, lecteur modèle et étudiant dont elle trouve la nuque sublime. Maniaque, sa vie est réglée comme du papier à musique et a autant de piment qu’un bouillon de légumes. Elle s’insurge contre le désordre et l’erreur de  la cote 400 ! Rendez-vous compte : Ce qui fait que la classe 400, en ce moment, est inoccupée, vide. Vous êtes d’accord, c’est une ineptie. Moi, cela me donne le vertige, cette cote vacante. 
65 pages vives,  rythmées, cinglantes avec un soupçon de cynisme et j’en redemande !
On se régale (sans pour autant regarder ses bibliothécaires avec un sourire en coin…)
Le billet de Mélopée qui renvoie à plein d'autres liens.
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...