vendredi 3 février 2012

Benjamin Percy - Le canyon


Éditeur : Albin Michel ( collection Terres d'Amérique) - Date de parution : Février 2012 - 347 pages remarquables ! 

Bend, petite ville de l’Oregon, le couple de Justin et de Karen n’est  plus qu’une façade depuis quelques années. Après sa fausse couche, elle s’est éloignée de son mari. Sans cesse contredit par Karen,  Justin essaie de jouer son rôle de père envers Graham leur fils. Paul, le père de Justin lui propose d’aller camper et de chasser avec Graham  dans un coin du Canyon avant sa destruction. Cette parcelle de nature sauvage a été cédée pour laisser place à un projet immobilier.  Complétez le tableau par Brian revenu d’Irak avec des séquelles…

Sur un arrière fond où les thèmes ne sont pas forcément nouveaux : un couple qui bat de l’aile, un adulte Justin qui continue de subir les vexations  de son  père, des arrangements  entre prometteur et protecteur de la nature, les traumatismes subis par un soldat revenu  d’Irak, Benjamin Percy dissèque ses personnages avec une écriture acérée.  Des  personnages  souvent empêtrés dans leurs propres contradictions. Karen diététicienne dans les écoles s’est réfugiée dans le jogging et l'anorexie depuis sa fausse couche. Justin se tait devant elle, acquiesce comme il l’a toujours fait avec son père. Paul qui aime tant son Canyon détient une entreprise qui va participer à construction du complexe immobilier. Projet qui divise la population locale. Et il y a Brian. Un individu inquiétant devenu serrurier. Une bombe en Irak l’a privé d’une toute petite partie de son cerveau. Lorsque Karen oublie ses clés, elle l’appelle. Brian tombe sous son charme et se met à l’épier. Quand Paul, Justin et Graham partent trois jours camper et chasser, Justin espère se rapprocher de son fils. Mais Paul a le beau rôle. Et lorsqu’un ours rôde, bien des natures peuvent se révéler  hostiles et sauvages. Voilà comment l’auteur installe une tension qui monte en crescendo !

La politique, la corruption et l’écologie sont également présentes dans ce roman où rien n’est laissé au hasard. L’intrigue desservie par une écriture puissante  m’a tenue en haleine ! J’ai été ferrée et captivée ! Des personnages creusés dont les relations sont fouillées au plus profond.
Voilà ce que  j’aime avec certains auteurs, ils n’ont pas froid aux yeux. Et à travers leurs  personnages, il s’agit des paradoxes de toute une société qui ressortent ! Superbe et saisissant.

On pourrait penser, après toute ces années, que Justin serait mon sensible aux coups portés par son père, comme un nerf endormi par des chocs répétés. Mais non. Quand bien même il garde les bras croisés et une expression posée, une partie de lui-même tressaille. Son père vise toujours les coutures, espérant éventrer Justin et laisser son rembourrage tomber au sol. Parfois Justin réplique, mais la plupart du temps il serre les lèvres en un trait mince, et garde tout pour lui, espérant s'épargner ainsi les semaines épuisantes qu'il leur faut pour se réconcilier.



Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...