samedi 18 février 2012

Jonathan Coe - Testament à l'anglaise


Éditeur : Gallimard - Date de parution : 1997 - 673 pages de bonheur ! 

1942, l’avion anglais piloté par Godfrey Minshaw est abattu par les Allemand. Sa sœur Tabitha pense qu’il s’agit d’on complot orchestré par leur frère Lawrence. Dans les années 1980, elle fait appel à un écrivain peu connu Michael Owen afin d’écrire la fresque de sa famille et de rétablir toute la vérité sur le décès de Godfrey. 

Sur plus de quarante ans, la saga familiale des Winshaw nous est racontée par des subtils allers retours dans le temps ainsi que la  vie de Michael Owen. Ecrivain tombé dans un  état léthargique pendant plusieurs années,  il décide de continuer son travail commandité par Tabitha . Internée pendant plus de vingt sans, toute sa famille considère Tabitha comme un folle hormis son frère Mortimer. La seconde génération des Winshaw s’illustre dans tous  les domaines de la vie anglaise : politique, économie, industries agro-alimentaires,banques, art et médias. Mais toujours de façon douteuse. Il s’agit de requins louvoyant sur l’argent,  la gloire et qui ne font pas dans les bons sentiments. Solidaires entre eux, ils se renvoient l’ascenseur et se retrouvent à la tête de postes importants même s’ils n’ont pas les compétences nécessaires.

Avec beaucoup d’humour, Jonathan Coe nous décrit les failles, les dérives du tatchérisme  et dresse un portrait sans complaisance de ses personnages (y compris Owen). L’intrigue qui  sert de point de départ est résolue et  toutes  les imbrications sont dévoilées avec subtilité. Après La pluie, avant qu'elle tombe, j'en redemande encore !!! Mordant, pétillant et ironique, ce livre est du pur bonheur !!!
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...