samedi 10 janvier 2015

Nicolas Delesalle - Un parfum d'herbe coupée

Éditeur : Préludes- Date de parution : Janvier 2015 - 285 pages agréables...

Le narrateur replonge dans ses souvenirs d'enfance puis  d'adolescence et ce sont autant d'anecdotes qui nous sont racontées.

Le livre s'ouvre sur le décès de sa grand-mère alors que son grand-père est atteint d'Alzheimer. Nous sommes dans les années 80 et on revit cette époque. Canal + et son film mensuel crypté, la découverte pour le narrateur de Boris Vian, les vacances, le premier baiser mais aussi les émissions de Michel Drucker (!). Une enfance heureuse et donc des souvenirs tendres teintés de nostalgie mais aussi d'humour. Et là où on pourrait commencer à se dire que tout cela bien gentil, Nicolas Delesalle nous fait passer un moment agréable et nous évite les pièges de l'ennui et celui de la mièvrerie.

Une écriture agile, une lecture réconfortante qui m'a fait souvent sourire...
Et même si au final ce n'est pas une lecture impérissable, il s'agit de ce dont j'avais besoin en ce moment.

Soit j'étais très con, soit j'étais un génie et les autres des imbéciles. La statistique la plus élémentaire m'isolait dans la bêtise.

Le billet  de keisha qui en parle aujourd'hui également
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...