mardi 13 janvier 2015

Russell Banks - Un membre permanent de la famille

Éditeur : Actes sud - Date de parution : Janvier 2015 - 239 pages et 12 nouvelles à lire!

Depuis plusieurs mois, j'ai délaissé les nouvelles mais là je ne pouvais pas rater ce nouveau recueil de Russel Banks! Depuis ma découvert électrochoc de Lointain souvenir de la peau (grâce à Cuné) puis De beaux lendemains, je reportais toujours la lecture de cet auteur. Mais avec ce recueil c'est chose faite !

Et Russell Banks démontre tout son talent dans ces douze nouvelles! Un ancien Marine devenu âgé qui a élevé seul ses fil dans le respect braque désormais des banques pour subvenir à ses besoins. Un couple divorcé avec enfants s'arrange tant bien que mal (ou plutôt mal) pour la garde des enfants. Mais que faire du chien ? Une femme noire à économiser 3500 dollars pour d'acheter sa première voiture. Elle se retrouvé enfermée la nuit dans le parc d'exposition avec son argent liquide sur elle. Traquée par un pitbull, sur appel téléphonique d'un jeune, la télévision débarque et la filme. La fin m'a laissée sans voix...
Et que dire du désarroi de cet homme qui vient de remporter un prix prestigieux et qui doit le fêter avec ses amis ? Au lieu de se réjouir, ils sont jaloux. Pour eux, il a obtenu ce prix non pas son travail mais par son réseau d'influence. Sa femme le soutient mais pour combien de temps?
En Floride où ils venaient tout juste de s'installer, un mari jeune retraité meurt laissant une femme qui s'épanouit (dans la nouvelle intitulée "Oiseaux des neiges" qui est un bijou)! Et il y  aussi l'histoire d'une junky certainement décédée mais que cherche toujours une femme qui l'a hébergée. Attention, la bienveillance s'éloigne très vite. La nouvelle où  un homme qui vit grâce à une transplantation cardiaque m'a beaucoup émue.

Dans la plupart de ces nouvelles, on se retrouve à des moments dans des vies où tout peut basculer. Russell Banks fait évoluer  chaque histoire dans un sens qu'on n'attendait pas. Ses personnages se dévoilent dans ces  instantanés de vie avec la solitude, la souffrance, les échecs amoureux ou la routine des couples et surtout ce qui fait l'Amérique. Un pays avec ses différences sociales flagrantes et où les paillettes sont absentes.
Tout sonne parfaitement juste et sans excès. A lire !

Avant que les policiers n'éloigne le chien et la libèrent de sa cage, il faudra qu'elle prouve son innocence. Chose qui n'est jamais facile pour une personne noire dans cette ville.

Lu de cet auteur : De beaux lendemainsLointain souvenir de la peau

15 commentaires:

Kathel a dit…

Je n'aime pas toujours Russell Banks, mais ces nouvelles me semblent très justes d'après ton avis et un extrait que j'ai lu ! Merci de confirmer !

Une Comète a dit…

ahhh que j'aime Russell... tu dois lire "American darling"... tu dois lire"Sous le règne de Bone"... sublimes !!!

Clara a dit…

@ Kathel : un auteur majeur pour moi ! ces nouvelles sont des petits uppercuts..

Clara a dit…

@ Une Comète : j'ai acheté American Darling !!! Après ma période Maurent Mauvignier, une nouvelle période démarre !!! Vous n'avez pas fini de m'entendre parler de cet auteur durant 2015 ...Vive Russell (chouchou) !

cathulu a dit…

Je viens de le reposer ! :)

Clara a dit…

@ Cathulu : non????

Jostein a dit…

Ma chronique demain mais j'ai beaucoup aimè le ton. En peu de lignes, Russel Banks parvient à nous plonger dans l'intimitè des personnages. On les voit, on les comprend. J'ai American darling dans ma PAL, je prévois une lecture commune avec Ariane maos nous n'avons pas encore fixé la date.

Delphine Olympe a dit…

Malgré ton enthousiasme, je reste désespérément hermétique aux nouvelles ! Sans doute à tort...

keisha a dit…

Excellent auteur!Je confirme.

Jérôme a dit…

Rien à faire, je n'accroche pas avec cet auteur. J'ai pourtant essayé plusieurs fois...

Clara a dit…

@ Jostein : je lis selon mes envies donc les LC et moi ça fait deux...

@ Delphine: oui c'est un tort:)

@ Keisha : yes:))))))

@ Jérôme : et moi c'est avec R.Carver...

Anis a dit…

Je respecte énormément l'engagement de l'écrivain et lirais avec plaisir ces nouvelles.

tant qu'il y aura des livres a dit…

Incontournable ! Sans doute l'un de ceux que j'attends avec le plus d'impatience de cette rentrée d'hiver.

Aifelle a dit…

Je n'ai pas relu Russell Banks depuis "les beaux lendemains". Ce pourrait être l'occasion.

luocine a dit…

j'avais repéré ce livre dans ton blog il a été proposé au club de lecture et je trouve que c'est un petit chef d'oeuvre.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...