jeudi 30 décembre 2010

Louise Erdrich - La chorale des maîtres bouchers

Éditeur : Livre de poche - Date de parution : 16/05/2007 - 568 pages

1918, Allemagne. De retour du front, Fidelis, jeune soldat, décide de partir s’installer en Amérique. Il possède un peu d’argent mais surtout une valise remplie de couteaux de bouchers et de saucisses car dans sa famille, on est boucher de père en fils. Il se pose à Argus, dans le Dakota du Nord. A force de travail, il parvient à monter sa propre affaire et à faire venir sa femme et son fils d’Allemagne.

Voilà comment débute ce roman riche et foisonnant. Car l’histoire de Fidelis, de sa femme Eva et ses quatre garçons se poursuit jusqu’en 1950. Loin d’être uniquement centrée sur cette famille, il y également Delphine et Cyprian qui présentent des numéros de cirque, sillonnant le pays. En revenant à Argus où le père de Delphine vit toujours, ils y resteront. Delphine va s’occuper de son père Roy, alcoolique notoire, et nouera une amitié forte avec Eva. Le couple qu’elle forme avec Cyprian est atypique. Delphine est avec Fidelis un pivot central de ce roman. La boucherie de Fidelis prospèrera mais Argus n’échappera pas à la Grande Dépression. Puis, la Seconde Guerre Mondiale alors que deux des fils de Fidelis sont retournés en Allemagne. Tout au long du livre, les blessures et les plaies morales de la Première Guerre Mondiale hantent Fidelis et jalonnent le récit. Il y a autant de personnages secondaires comme Tante, femme aigrie venue d’Allemagne, Clarisse, l’amie d’enfance de Delphine qui travaille dans les pompes funèbres, Un-Pas-et-Demi la clocharde un peu inquiétante qui font la diversité et la richesse de ce roman. Bien plus qu’une saga familiale inscrite dans la Grande Histoire, c’est l’histoire de toute une communauté et j'ai vécu un immersion totale ! J’ai été emballée, conquise et j’avais presque envie de dire voilà un vrai bon roman ! Sauf que les cent cinquante dernières pages me sont apparues un peu trop rapides et moins étoffées que le reste. Dommage...il n’empêche que j’ai passé un superbe moment de lecture !

Merci à Sylire de m’avoir offert ce livre,  je vais aller lire le billet de Théo (du blog Blogoculture) avec qui nous en avons fait une lecture commune.

24 commentaires:

Joelle a dit…

J'ai aussi beaucoup aimé, même si j'ai un peu trouvé le rebondissement final inutile !

Clara a dit…

@ Joelle : pareil !

Mango a dit…

J'aimerai peut-être en effet!

choupynette a dit…

je l'ai dans ma pal depuis une éternité. Son nouveau me fait de l'oeil, alors avant d'ici céder, je vais "m'obliger" à lire celui-ci!!

Aifelle a dit…

Le roman survole un peu les dernières années en effet, mais il m'a tout de même beaucoup plu et m'a fait renouer avec Louise Erdrich.

Gwenaelle a dit…

C'est une auteure que je vais découvrir bientôt... mais avec un autre livre.

Alex Mot-à-Mots a dit…

Un roman fort apprécié, mais la fin que tout le monde trouve étrange me retient de le lire.

Karine:) a dit…

Chic, il est dans ma pile. Depuis quoi. 3 ans. Je sais, c'est honteux!

guillaume a dit…

Imprévus sur imprévus, les pages se sont tournée moins vite que prévu, mais je vous promets un billet dès demain.

Théo

Ys a dit…

Auteur notée, renotée et soulignée : ça sera pour 2011 !

Hathaway a dit…

J'en garde un beau souvenir, c'est une lecture qui m'avait vraiment touchée. Depuis, j'ai envie de relire l'auteure !

sylire a dit…

Ravie que tu aies aimé :)

Pascale a dit…

j'en ai gardé un bon souvenir également, une belle peinture de cette tranche de vie

Clara a dit…

@ Mango : cette histoire est belle, riche !

@ Choupynette : et comme ça, un de moins dans la PAL :) !

@ Aifelle : un bémol pour la fin mais sinon le reste du livre est remarquable !

@ Gwen : son écriture est terrible!

@ Alex : je le conseille quand même !

@ Karine :) : s'il n'est pas fossilisé, c'est l'essentiel :) !

@ Théo : OK !

@ Ys : une auteure à découvir !!!!

@ Hathaway : j'avais également aimé "la malédiction des colombes" !

@ Sylire : merci encore!

@ Pascale : oui, une belle peinture de cette communauté !

Valérie a dit…

Je n'arrive pas à avoir envie de le lire. Je me demande si ce n'est pas le mot "boucher" qui me bloque. Bon réveillon, Clara!

Clara a dit…

@ Valérie : bon réveillon !
Pour nous ce sera un bon repas et un ciné ( et dodo avant les 12 coups de minuit) !

Marie a dit…

Je ne sais pas si c'est le titre qui me fait cet effet, mais je n'ai pas réussi à me motiver à lire ce livre malgré les très nombreux avis positifs...

Clara a dit…

@ Marie : même si j'ai eu un bémol pour la fin, je ne peux que le conseiller ! Et si ça peut te rassurer, les descriptions liées à la viande sont peu nombreuses et s'intègrent parfaitement dans l'ensemble !

keisha a dit…

Ce roman m'a permis de découvrir l'auteur, et j'en ai lu un autre depuis. A suivre...

Anjelica a dit…

je dois faire partie (une fois de plus) de celles qui n'ont pas aimé :(

Clara a dit…

@ Anjelica : heureusment qu'on n'a pas tous les memes gouts sinon la vie serait bien triste et uniforme !

claudialucia ma librairie a dit…

Et par rapport à la Malédiction des colombes que tu dis avoir aimé, c'est aussi bon, mieux ou non?

Clara a dit…

@ Claudia : j'ai préféré les personnages de celui-ci...

liliba a dit…

Un roman que j'avais beaucoup aimé ! Je voudrais bien lire celui qui est sorti il y a peu de temps aussi.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...