mardi 24 avril 2012

Anne Révah - Pôles magnétiques


Éditeur : Arléa - Date de parution : Avril 2012 - 189 page et un avis mitigé.

Clarisse s’envole pour l’Arizona. A bord de l’avion elle se rend compte qu’elle a oublié son portable. Cette jeune femme qui manque de confiance en elle va peu à peu discuter avec son voisin. Ingénieur, Léonard écrit et il lui laisse son numéro de téléphone ainsi que des textes.

Si j’avais beaucoup aimé Manhattan, le premier roman de cette auteure, mon ressenti est partagé suite à cette lecture.  Clarisse une jeune femme peu sûre d’elle qui semble très amoureuse de son mari Gabriel et de son fils est difficile à cerner. Si j'ai pu comprendre certaines de ses appréhensions, j'ai trouvé son comportement souvent puéril. Loin de chez elle, sans son téléphone, elle semble ne pas savoir se débrouiller seule. Pourtant, elle est habituée à voyager par son métier. La première partie du livre est agréable à lire mais la suite m’a semblée moins aboutie. Je n’ai pas compris pourquoi Léonard lui laissait ses écrits ni le comportement de Clarisse une fois arrivée en Arizona.  

Deux personnages  un peu trop énigmatiques pour moi avec la sensation  de ne pas avoir les clés pour ouvrir les portes.
Mais, le style d’Anne Révah est toujours empreint de beaucoup de sensibilité et de finesse.

Ils s'étaient trouvés, un ajustement incontestable de leurs voix, de leurs contours. Ils s'étaient trouvés, et c'était sans issue. Ils l'avaient su depuis l'avion, sans le savoir, et c'était sans issue.

Les billets d'Alex, Antigone, Géraldine, Sylire.


Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...