lundi 3 janvier 2011

Arto Paasilinna - La douce empoisonneuse

Éditeur : Gallimard - Date de parution : 27/03/2003 - 255 pages

Une maisonnette rouge flanquée d'un petit sauna en bois gris, non loin d'Helsinki. Linnea, la douce veuve du colonel Ravaska, mène une existence paisible à soigner ses violettes et son chat.

Avec ce début de  quatrième de couverture on pourrait s’attendre à une histoire charmante de vieille dame et où il n’est question que de fleurs et de parties de bridge… Mais non !
Car Linnea, 78 printemps,  se voit dépouiller chaque début de mois de sa pension par son neveu et ses deux comparses. Quand le trio lui fait signer un testament en faveur de son neveu, Linnea décide d’en finir. Comprenez : elle préfère se suicider.

Mais l’art d’en finir n’est pas une chose aisée ! Fabriquer du poison, trouver la bonne dose... tout ceci demande beaucoup de doigté.  Bien que déterminée, Linnea se retrouve dans des situations rocambolesques et loufoques car le trio souhaite sa mort.Elle donne bien du fil à retordre à son neveu, petite crapule et à ses deux amis qui ne valent pas mieux. Entre les bons sentiments qu'elle ne peut réfréner et l’envie de se défendre, la vieille dame est attachante ! Mon seul bémol,  j'ai trouvé  le neveu et ses deux amis un peu caricaturaux. Mais il s'agit d'un bon moment de lecture où j’ai beaucoup souri….

Humour subtil et qui fait grincer des dents ! Yes !!

Une lecture qui rentre dans le challenge Voisins-voisines.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...