jeudi 27 janvier 2011

Francis Dannemark - Du train où vont les choses à la fin d'un long hiver

Éditeur : Robert Laffont - Date de parution : 13/01/2011- 92 pages

Pour moi, il y a une erreur sur la qualification de ce  livre. Il s’agit d’une longue nouvelle mais pas d’un roman : 92 pages petit format sans compter une numérotation qui commence par une page 11  (je vous laisse calculer) et  une typographie très grande … .Mais venons-en à l’histoire.
Présentation de l’éditeur :
En pleine crise de lassitude au cœur de la crise économique, Christopher, opérateur culturel belge de cinquante ans au bord de la faillite, souhaite ralentir et se recentrer sur des valeurs plus justes. Parce que « la vie rappelle de temps en temps que le monde est tout petit », il décide de s'arrêter et de partir. Ce sera pour le Portugal, en train. Alors que le ciel additionne les nuages, Christopher croise sur le quai de la gare une inconnue, Emma, qu'il va découvrir le temps d'un voyage entre Bruxelles et Lisbonne, au cours d'une longue et belle conversation, à la fois tendre, émouvante, et toujours sincère .
Ok, alors oui, Christopher et Emma discutent au départ de leur travail. Christopher a  accumulé une expérience professionnelle et porte un regard désabusé sur l’économie, la crise. Emma vend des produits divers : thés indiens, poésie persane, des stages de cuisine libanaise pour le compte d’une patronne ouverte aux autres. Deux mondes différents mais l’un et l’autre s’écoutent avec  beaucoup d’intérêt. Leur conversation ressemble à celle que l’on pourrait avoir avec quelqu’un d’inconnu et avec qui on va partager de longues heures dans un train. Sauf que tous les deux vont dériver sur leur vie personnelle. En parlant à Emma,  Chistopher fait le point sur sa vie familiale : divorce, enfants. Ils arrivent à destination et se disent au revoir. Et là, j’avoue que je n’ai pas compris. Voilà, c’est fini! Déjà ? Et oui !
Les thèmes abordés auraient mérité d’être approfondis… dommage. Vite lu et vite oublié pour moi.
Merci cependant à Babelio 

25 commentaires:

gambadou a dit…

bon, et bien je passe. POurtant le titre m'intéressait bien

Manu a dit…

Oups, je l'avais coché sur babelio. J'ai eu la main plus heureuse finalement.

Karine:) a dit…

Bon, je passe, alors ;)) Déjà que le format "nouvelles" ne me convient que rarement...

cathulu a dit…

Si je ne me trompe pas l'auteur écrit aussi des poésies, il avait aussi fait au moins une anthologie de poèmes belges.

Aifelle a dit…

Trop court en fait .. je verrai si je tombe dessus à la bibliothèque.

Gwenaelle a dit…

Les formats très courts laissent souvent cette impression de superficialité, le sujet n'est qu'effleuré et le lecteur reste sur sa faim...

DF a dit…

Un billet qui m'intrigue. Sans compter que l'auteur m'intéresse... Note qu'il offre des livres à gagner sur son site:

http://www.francisdannemark.be/

Entrer puis suivre "Concours" pour connaître les consignes...

Boulie a dit…

Je passe...
Les "vite lus vite oubliés" me frustrent !

angélique V a dit…

ah zut, on vient de me l'offrir...

Irrégulière a dit…

Ah, ça a l'air pas mal pourtant... je garde dans un coin de ma tête !

keisha a dit…

Je ne sais plus trop où je l'ai vu, ce livre. Sur quel blog? bref, oui, quoi...Avec babelio j'ai eu du court, mais nourrissant (proust, mon chouchou) (enfin, un de mes chouchous)

Clara a dit…

@ Gambadou : je suis restée sur ma faim..

@ Manu : argh !!!

@ Karine :): je suis peut-être passée à côté de ce livre..

@ Cathulu : une découverte d'auteure en ce qui me concerne!

@ Aifelle : oui à mon goût !

@ Gwen : c'est ce qui c'est passé ...

@ DF : tu vas tenter ta chance, alors ?

@ Boulie : ben oui...

@ Angélique : peut-être que tu aimeras plus que moi !

@ Irrégulière : trop court ou alors il aurait fallu une chute...
mais ce n'est que mon avis !

@ Keisha : tu as opté pour une de tes valeurs sûres ! frileuse...

Noann Lyne a dit…

Ce qui caractérise une nouvelle ou un roman, ce n'est pas la longueur du texte.
Une nouvelle est un texte avec quelques personnages, qui se déroule dans un laps de temps défini. Conçue pour se lire d'une traite, sans laisser de répit au lecteur
Généralement une chute la termine

Noann Lyne a dit…

D'après le résumé c'est bien un roman.

Noann Lyne a dit…

Bon je viens de le lire...

C'est en effet sans intérêt, et c'est plutôt une nouvelle, sans pour autant remplir tous les critères de ce genre littéraire : pas de trame, pas de chute. Un simple dialogue sans ampleur

Clara a dit…

@ Noann Lyne : je suis d'accord et je me suis mal exprimée. Après avoir lu ce livre, il est à mon sens un longue nouvelle sans chute grandiloquente ou avec un effet de surprise. Car toutes les nouvelles ne sont pas forcément à chute.

noann a dit…

Oui tout à fait, c'est plutôt une nouvelle.

C'est bien d'avoir gardé ton intégrité si tu l'as reçu dans le cadre d'un partenariat, et d'avoir osé dire que tu n'as pas aimé.

Clara a dit…

@ Noann : partenariat ou non, je donne mon avis et mes ressentis qui n'engagent que moi. Je ne suis pas là pour dire que j'ai aimé un livre si c'est le contraire...

noann a dit…

Quelle franchise et indépendance d'esprit.
Allez, je t'ajoute en favoris et en liens sympas sur mon site (ça peut prendre quelques heures avant qu'il apparaisse partout...)

sylire a dit…

De cet auteur j'avais lu et beaucoup aimé : "L'homme de septembre", roman avec illustrations de Chris de Becker et photos d'Yves Fonck mais je dois dire que tu ne me donnes pas envie de tenter celui-ci !

Véro a dit…

Pas de surprise, je passe !

Clara a dit…

@ Noann : merci ! Mais pour l'indépendance et la franchises, c'est le but de tout blog, non?

@ Sylire : je n'y ai trouvé aucun intérêt...

@ Véro : je m'en doutais !

noann a dit…

Bah oui, franchise et indépendance devraient être normalement le but de tout blog, mais on peut tourner autour du pot aussi, dire les choses à demi-mots...

Je n'arrivais pas à le croire, ce matin je me suis fait houspiller par une lectrice qui avait adoré ce livre, sur le mode "vous n'avez rien compris" (sous-entendu : imbécile)

Ah. Il y avait quelque chose à comprendre ?

On ne sait jamais. Peut-être suis-je passé à côté d'un trésor...

Elle disait qu'il fallait se laisser imprégner par l'ambiance. Hum...

DF a dit…

@Clara, au sujet des citations chez F. Dannemark: j'ai déjà tenté le coup, sans succès. Mais je ne m'avoue pas vaincu! :-)

Clara a dit…

@ Noann : J'ai lu le commentaire de cette lectrice... ah, les goûts et les couleurs !

@ DF : OK :)!

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...