lundi 10 janvier 2011

Ian McEwan - Délire d'amour

Éditeur : Gallimard - Date de parution : 05/01/2001 - 395 pages longues, très longues...

Joe et sa compagne Clarissa sont témoins d’un accident de montgolfière alors qu’ils s’apprêtaient à pique-niquer. Joe aidés d’autres personnes va tenter de mettre fin à la course folle de l’engin. Malheureusement, l’accident sera mortel. Il fait la connaissance de  Parry présent lors du drame. Ce dernier lui voue sur-le-champ un amour irraisonné qui tournera très vite à l’obsession.
Changement d’année mais pas changement de résolution : « je ne fais pas des tartines quand je n’ai pas aimé ». Après Sur la plage de Chesil, cette lecture été une douche froide ! Autant le dire tout de suite, je n’ai pas aimé , je me suis ennuyée et  j’ai même failli abandonner      
Joe est un  scientifique dans l’âme et par son métier.  Au moment de l’accident, Parry lui dit qu’il pourrait prier pour encaisser ce choc. Mais surtout, Parry se prend d’un amour obsessionnel pour lui.  Il le surveille, l’observe, lui écrit. Harcelé, Joe met Clarissa au courant. Mais elle ne le croit guère. Joe doute, s’interroge sur bon nombre de questions. Et  voilà comment je me suis retrouvée noyée par une quantité monstre et faramineuse de détails, par des considérations et réflexions à caractère scientifique. Je me suis demandée où j’allais à part à un désintérêt total. Je n’ai pas réussi à m’attacher aux personnages. Joe et Clarissa se révèlent assez indifférents l’un à l’autre. Je pensais qu’il y aurait des révélations sur le passé de Parry qui expliqueraient peut-être cette folie. Eh bien non…Même si ce livre traite  de sujets  qui m’intéressent, l’ensemble s’est retrouvé englouti dans les longueurs et les digressions de Joe. Avec beaucoup de soupirs,  je suis quand même parvenue à la fin de ce livre. Bref, une déception !
C'était une lecture commune avec Canel  et Mara. Et, miracle ! Ce livre rentre dans le cadre du challenge voisins-voisines ( ouf!)

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...