lundi 18 avril 2011

Brady Udall - Le polygame solitaire

Éditeur : Albin Michel - Date de parution : Mars 2011 - 735 pages de bonheur total!

Pendant plusieurs jours, j’ai arboré un sourire banane qui frisait la niaiserie. Car une fois commencé, il est très difficile de lâcher ce roman… Une fois ma lecture débutée, la simple idée de penser que j’allais retrouver Golden Richard, ses quatre femmes et ses 28 enfants me remplissait de joie !  Nul besoin  d’être un adepte ou un défenseur de  la polygamie  pour aimer ce livre car il est tout simplement génial!

Golden n’est pas souvent auprès de sa famille.  Son entreprise de maçonnerie connaissant quelques  difficultés, il a accepté un chantier de construction un peu à part (une nouvelle maison close!) dans le désert du Nevada. Golden s'absente plusieurs jours durant la semaine et ne rentre que rarement chez lui . Bien entendu, ses quatre épouses ne sont pas au courant de la nature du chantier. Berverly, sa première épouse est très à cheval  sur les principes mormons. Elle a mis en place un programme d’échange pour les enfants entre la Grande et La Vieille Maison. Ainsi, Rusty se retrouve chez sa tante Beverly.  Agé de 11 ans et surnommé le terroriste de la famille, il s’agit d’un garçon  qui a des espoirs et des rêves comme n’importe quel enfant. Hélas, être fils  de polygame n’est pas toujours facile.  Golden n’est pas si heureux qu'il veut bien le faire croire. La mort de deux de ses enfants l’a profondément marqué. Sous ses apparences de géant maladroit, Golden est un homme sensible, doux et touchant. Alors que sa belle et grande famille prend l’eau et se désagrège, il  tombe amoureux d’une femme rencontrée près de son chantier. Dans son foyer,  les rivalités  entres les quatre épouses sont de plus en plus fortes. Bervely veut  imposer ses règles tandis que les sœurs et épouses Nola et Rose de Saron sont plus laxistes.  Trish, sa dernière épouse,  se morfond car elle ne peut donner d’enfant à Golden. Au fil des pages, le passé et les attentes de Golden, de ses épouses et de Rusty apparaissent tandis que les failles de la famille se creusent davantage.

Brady Udall revisite les thèmes de la famille, de l’amour, de la mort et il s’agit d’une réussite totale !!! J’ai souri, j’ai rigolé ( je  pense notamment à une scène ou Golden et Trish sont  au lit  qui est jubilatoire !) et  j’ai  été émue. Cerise sur le gâteau : on ne s’ennuie pas une seule seconde et les 700 pages se lisent toutes seules. L'écriture de Brady Udall est un vrai plaisir :  relevée, drôle... un vrai délice!
Que demander de plus ? Rien ! Du pur bonheur pour ce bon et vrai roman !

27 commentaires:

Voyelle et Consonne a dit…

Très tentant.
Du même auteur, j'avais lu "Le destin miraculeux d'Edgar Mint" qui, sur la longueur, m'avait paru un rien laborieux.

keisha a dit…

Hé bé! j'ai déjà lu l'auteur, alors je te fais confiance!Il a de l'imagination... Même si j'ai préféré ses nouvelles.

Gwenaelle a dit…

Tu dis "retrouver Golden"... c'était quoi le premier tome? Autant commencer par le début si je veux te suivre sur ce sentier là... ;-)

Joelle a dit…

Je le note mais j'ai déjà son précédent roman dans ma PAL et je pense d'abord le lire avant de découvrir un de ses romans plus récents ;)

Dominique a dit…

j'ai tellement aimé "edgar Mint" que du coup j'ai peur d'être déçue, ton enthousiasme est réjouissant, je vais sagement attendre la version poche mais je ne le raterai pas

krol a dit…

Je note cet auteur que je ne connais pas.

sylire a dit…

je me pose la même question que Gwen, alors j'attends la réponse. Mais 700 pages pour moi, c'est beaucoup. Il faut vraiment que ce soit très prenant pour que je ne décroche pas !

Clara a dit…

@ Voyelle et consonne : aucunz longueur, j'ai tourné chaque page avec plaisir !

@ Keisha : ce roman est terrible ! On devient vite accro aux personnages !

@ Gwen et sylire : quand je dis "retrouver", c'est qu'une fois ma lecture commencée, il était difficile de lire en une seule fois. Donc je n'avais qu'une seule hâte durant plusieurs jours les jours : me replonger dedans !

@ Joëlle : celui-ci est un vrai et bon roman !!!

@ Dominique : il est rare que je lise des "pavés" mais là, ça a été du bonheur de la 1ère à la dernière page!

@ Krol : oui!!

@ Sylire : je t'ai répondu dans le commentaire adressé à Gwen. Ce n'est pas une suite.
Je n'ai pas vu les 700 pages défiler !!!!Et pourtant, je titille souvent pour les longueurs.

dasola a dit…

Bonjour Clara, petite veinarde d'avoir lu ce roman, j'ai hâte de le trouver d'occase pour m'y plonger. J'avais adoré le destin miraculeux d'Edgar Mint. Bonne journée.

Kathel a dit…

J'allais le noter pour lire en VO, mais 700 pages, non, stop ! Comme je n'ai encore jamais lu cet auteur, malgré de nombreux billets tentateurs sur son précédent roman, je note, mais j'attendrai sagement ! ;-)

Alex Mot-à-Mots a dit…

Si il est meilleur que son précédent roman (qui n'était déjà pas mal) je suis preneuse.

zarline a dit…

Comme Joelle, j'ai Edgar Mint dans ma PAL donc je vais commencer par là mais ton billet me donne vraiment envie d'enfin découvrir cet auteur aux personnages si insolites.

Ys a dit…

Je m'interroge... serait-ce la version mormone du bonheur en famille ? Il se passe des trucs bien glauques dans ces communautés, serait-ce là une façon de redorer le blason en ne montrant que le bon côté des choses, la version pour touristes (de loin et en marchant vite) de cette secte ?

Stephie a dit…

Et maintenant, elle nous balance des coups de coeur de 700 pages... c'est démoniaque, je ne dis que ça.

gambadou a dit…

difficile de ne pas noter avec un tel avis !

Bénédicte a dit…

je ne connais pas mais il est tentant et tu es enthousiaste ne pas pouvoir quitter un livre est déjà un bon critère surtout s'il fait 700 pages sans longueur

Aifelle a dit…

Quand on a 28 enfants, je me demande si on les reconnaît tous ?? Ma morale réprouve la polygamie, mais vu ce que tu dis, je note quand même.

Cynthia a dit…

Je rejoins le commentaire de Ys mais ça ne m'empêche pas de noter ce titre (que j'ajoute à côté d'Edgar Mint);)

Manu a dit…

J'avais beaucoup aimé Edgar Mint, donc je ne peux passer à côté de celui-ci. Même si j'attendrai aussi sagement la sortie en poche !

Griotte a dit…

A peine repéré, déjà avalé ! Après cet éloge je ne peux que suivre ton conseil !

moustafette a dit…

Réussirais-tu à me faire lire un auteur américain ? On dirait, en tout cas ton enthousiasme me pousse à le noter

Choco a dit…

Tu me mets l'eau à la bouche ! Car je devrais le recevoir.

Valérie a dit…

La morale réprouve aussivje polygamie et pourtant, je n'ai pas réussi à détester notre polygame malgré lui. Contrairement à toi, j'ai eu du mal à entrer dans ce roman mais la scène du chewing-gum m'a conquise et j'ai adoré. Et quelle belle couverture!

Valérie a dit…

Je corrige: ma morale réprouve aussi la polygamie...
Et pour répondre à Ys,c'est loin d'être une vision idéale de la communauté mormone.
C'est le roman que j'ai choisi de commenter pour ma candidature pour le prix Elle. Tu me tiens au courant si tu reçois une réponse positive? Je crois que l'on n'est pas prévenu si l'on n'est pas choisies.

Karine:) a dit…

Je me suis fait le même commentaire que Ys à la lecture de ton billet. Mais je suis super curieuse, par contre. Ton enthousiasme est contagieux. Ceci dit, je risque de lire Edgar Mint (dans ma pile) avant!

Clara a dit…

@ Dasola : j'ai maintenant très envie de lire le destin miraculeux d'Edgar Mint !

@ Kathel : pour que "j'enfile" 700 pages, c'est que vraiment ce livre m'a plu !

@ Alex : yes!!!

@ Zarline : un coup de coeur sans aucun bémol ! Ses personnages même s'ils sont atypiques sont attachants et surtout proches de nous par leurs questionnements !

@ Ys : non, pas du tout !
il ne présente pas que la face rose des Mormons. Et ce n'est pas une apologie déguisée ...

@ Stephie : sous mes airs innocents se cache un petit diable :)

@ Gambadou : chouette, je suis contente!

@ Béndicte : et pourtant,les pavés et moi, ça fait deux !

@ Aifelle : moi aussi ! La polygamie existe aussi dans des pays d'Afrique même si elle a tendance à disparaître (heureusement) !

@ Cynthia : il ne met pas du tout les Mormons sur un piedestal! Les aspects négatifs, les dérives y sont bien présents... d'ailleurs, la fin du livre le prouve!

@ Manu : pourquoi être sage?

@ Griotte : ben oui ... je suis gourmande !

@ Moustafette : ah, génial !!!!

@ Valérie : j'ai tout de suite accroché !
Pour le prix Elle, je n'y crois pas trop...
Je ne suis jamais retenue ( snifff)! On se tient au courant...

@ Karine :) : ce livre est hyper intéressant car on suit aussi le parcours de ses épouses et on a bien des surprises!






@

Tiphanie a dit…

Je l'avais repéré chez Bob, la couverture m'a tapée à l'oeil et je pense que l'histoire me plaira elle aussi!

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...