vendredi 8 avril 2011

Sylvie Germain - Le monde sans vous

Éditeur : Albin Michel - Date de parution : Avril 2011 - 129 pages vibrantes et magnifiques...

Comment vous parler de ce livre ? Il s’agit d’un des plus beaux hommages qu’il m’ait été permis de lire. L’année dernière, Sylvie Germain a voyagé à bord du Transsibérien. Un voyage à travers la Sibérie qui l’a mené  jusqu’à Vladivostok. Imprégnée par cette nature, ces terres porteuses d’un passé, variation sibériennes a vu le jour.  Premier récit  intimiste d’une alchimie rare où elle convie des poètes comme Pasternak , Cendrars ou Madestalm et les esprits qui dorment dans  cette terre. Et il s’agit d’une apothéose des mots qui se marie à l’histoire d’une terre, d’un pays. De ce texte où elle parle de sa mère avec sensibilité, l’émotion, la pudeur perlent entre chaque ligne. Eblouie, j’ai lu, j’ai contemplé et  je me suis abreuvée de ce récit respectueux. Respect des  morts qui gisent  dans ces terres, célébrations de ces peuples disparus et de leurs croyances  et de l'hommage porté à sa mère. Tout simplement époustouflant. Dans le second récit Kaléidoscope , elle nous parle de son père. Un homme passionné par les mots, par leur grâce. Fils et petit fils d’horticulteurs des hommes au  service de la beauté de la rose.  Et ce sont autant de mots qui s’ancrent, distillent toute leur magnificence..
Je fais court car la magie et puissance de ce livre sont uniques. A chacun de les apprécier comme il se doit.  Le souffle coupé, je remercie Sylvie Germain de m’avoir fait autant vibrer par la beauté de ce livre. Et surtout ne me secouez pas,  je suis remplie d’émotions et de larmes…
Toi, ma mère, ta chambre funéraire est étroite, sans aucun faste, ton vêtement est simple, et pour tout bijou , tu portes quatre brins de muguet sur la poitrine.
La lyre de l’amoureux n’a pas sa place en Sibérie, et il n’est pas besoin de crécelle du lépreux – le cri aigu d’un aigle striant le ciel, le craquement d’un arbre disloqué par le gel, le grondement des fleuves en  débâcle, l’écho lointain d’un hululement d’esprit ou de loup errant, d’un chant de femme veillant sur les braises du foyer, suffisent. Ce sont le vent, les bêtes, les fleuves et les forêts qui tiennent la lyre et tournent la crécelle.

22 commentaires:

Gwenaelle a dit…

En ce moment, tes lectures mettent ton cœur à rude épreuve... :-)

Aifelle a dit…

J'ai suivi les émissions de France-Culture au moment de ce voyage en transsibérien et l'ai entendue dire ce texte, je ne sais pas si c'était l'intégralité.

noann a dit…

Ah j'aime beaucoup Sylvie Germain, déjà rien que son écriture en soi, vaut le détour.
Dès que je le vois je m'en empare

Valérie a dit…

Mais tu sais que tu me donnes envie?

Bénédicte a dit…

c'est un livre que je lirai bien j'avais été vraiment séduite par la plume de sylvie germain dans magnus il semble là que ce soit un tout autre registre

Clara a dit…

@ Gwen : je suis une éponge, j'ai absorbé !! Tant de belles choses dans ce livre !

@ Aifelle : j'ai pensé à toi à ma lecture car tu m'avais signalé l'année dernière, son intervention sur France-Culture dans le cadre de ce voyage.

@ Noann : exactement ! Rien que pour l'écriture merveilleuse de Sylvie Germain, il est à lire !

@ Valérie : eh bien, j'espère que tu vas le lire ! Un livre très fort !!

Clara a dit…

@ Bénédicte : la poésie est très présente. Une écriture qui convoque l'onirisme et tout ce qui se dégage de cette nature . Je dis chapeau bas ! Un livre à lire et à relire !

sylire a dit…

Il faut à tout prix que je le lise ! J'aime beaucoup Syvie Germain.

Stephie a dit…

Ouais ben ça devient dangereux de fréquenter ton blog, hein... je ne te dis que ça ;-P

Pascale a dit…

j'affirme les mots de stéphie, ça devient plus que dangereux de visiter ton blog, comment je vais pouvoir résister une fois de plus, mon carnet vite vite, et voilà, un et avec ça madame, vous reprendrez bien un petit livre... ben oui, au point où j'en suis .;. merci qui, merci clara;;. je me régale d'avance, aurai-je assez de ma vie pour tout lire ??

bon week end,

Leiloona a dit…

Une furieuse envie de le lire, là, du coup.

Margotte a dit…

Je l'ai lu le jour de sa sortie... billet suivra la semaine prochaine :-) Je suis comme toi enchantée par ce nouvel opus où l'on retrouve une écriture vibrante et travaillée. Bon we

Nina a dit…

Je cous me l'acheter demain, hier j'ai pas pu je travaillais toute la journée sinon je serais déjà en train de le lire !!! Ton billet est élogieux, en plus je rêve de prendre le transsibérien. Il me tarde de le lire. Sylvie Germain est mon écrivain contemporain préféré.

Anjelica a dit…

il y a longtemps, j'ai lu "tobie des marais" de cette auteure et j'avais beaucoup aimé mais depuis je n'ai jamais relu cette romancière. Je note ce livre...

Alex Mot-à-Mots a dit…

Une auteure que je n'ai pas lu depuis trop longtemps.

Theoma a dit…

oh mais grrrrr.... j'ai pas envie de le lire mais là je me sens bien obligée !!! ;-)

Karine:) a dit…

Les extraits sont magnifiques, en tout cas!

Clara a dit…

@ Sylire : une auteure chouchoute que nous avons en commun!

@ Stéphie : dangereux? mais non, ll s'agit d'un hâvre de paix :) !!

@ Pascale : je suis gentille... je ne veux pas de mal à personne !

@ Leiloona : ne jamais résister à ses pulsions de lecture ! Ce n'est pas bon de rester avec une envie inassouvie...:)!!

@ Margotte : un livre magnifique !!!

@ Nina : j'aime cette auteure, son écriture , son style!!!

@ Anjelica : un livre pour renouer avec elle !!!

@ Alex : ouhh,il faut y remédier !

@ Karine :) : tout le contenu du livre est aussi beau ( et encore le mot est faible !!!

Nina a dit…

Je l'ai lu et adoré comme toi, des textes qui touchent au cœur en effet. J'aime beaucoup ton article et le met en lien sur le mien.

claudialucia ma librairie a dit…

Je viens de lire et je publie mon billet sur ce livre que j'ai beaucoup aimé. Je suis tout à fait d'accord avec toi. Tu ne parles avec beaucoup de sensibilité.

Clara a dit…

@ Nina : merci !

@ Claudia : j'ai été très touchée par ce livre!

mireille a dit…

Et un de plus de Sylvie Germain!
J'en ai déjà lu 11 ou 12
c'est l'avantage de l'âge!
Et je suis toujours sous le charme.
J'avais rencontré S. Germain à Quimper

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...