lundi 2 mai 2016

Alessandro Baricco - La Jeune Epouse

Éditeur : Gallimard - Traduit de l'italien par Vincent Raynaud - 223 pages sans alchimie (hélas).

Alors que tout le monde avait oublié sa venue, la fiancée du Fils de la Famille arrive d'Argentine à ses dix-huit ans alors que ce dernier est absent. Le Père a jugé bon en effet qu'il voyage et prenne part aux affaires de la Famille. En attendant son retour, elle est priée de s'installer car elle est après tout la future Epouse du Fils. Dans cette famille où toute notion d'objectivité semble ne pas exister, Père, Mère et Fille et l'Oncle se lèvent tard, prennent des petits déjeuners où l'abondance est de mise et qui s'étirent jusque dans l'après-midi. Souvent d'autres personnes  sont invitées et discutent avec eux de sujets divers. Personne ne se presse jamais puis chacun se retire dans ses appartements pour sa toilette et s'occupe de quelques activités jusqu'à l'heure du coucher vécue avec la crainte de ne pas se réveiller le lendemain. La Jeune épouse découvre sa future famille : l'Oncle atteint de narcolepsie, le Père souffrant d'une « inexactitude au cœur " qui pourrait lui être fatal. Il est formellement interdit de lire et les livres sont bannis ("tout est déjà dans la vie, si l'on prend la peine de l'écouter, et les livres nous distraient inutilement de cette tâche, à laquelle tous se consacrent avec une sollicitude telle, dans cette maison, qu'un homme plongé dans la lecture ne manquerait d'apparaître en ces lieux comme un déserteur"), c’est ce qu’apprend la jeune fille par le fidèle Modesto dévoué à la famille. Le temps passe et quand elle pose la question de savoir quand le Fils reviendra, des objets aussi insolites que variés commencent à arriver d’Angleterre signe de son retour sous peu selon la Famille.

Avec une écriture (et une traduction) superbe, Alessandro Baricco nous immerge dans cette famille d'aristocrates comme suspendue hors du temps. Au départ, il est au difficile de savoir quand se déroule cette histoire, seule la date de naissance de la Mère donnée nous permet de la situer au XXe siècle. La Fille initie la Jeune Epouse à se donner du plaisir tout seule puis la Mère dont la beauté est saisissante à l'art de se faire désirer. Le Père la conduira par la suite avec lui dans un bordel où elle apprendra l'histoire de la Famille.
Un roman où l'érotisme se déploie à chaque page avec grâce, sensualité et élégance. Mais Alessandro Baricco ne s’en tient pas là, il s’immisce dans le récit et introduit des réflexions sur le rôle de l’écrivain (tout en modifiant la narration et le changement d’époque).

Malgré toute le talent et l'écriture  d’Alexandro Baricco qui m’avait fait pleurer de bonheur à la lecture de Mr Gwyn, cette alchimie ne s’est pas produite avec ce roman (dont la fin m’a laissée dubitative).

Les billets et avis divers de Jérôme, Marie, NicoleNoukette.

Lu également de cet auteur : Soie

23 commentaires:

keisha a dit…

Mouais. J'attends toujours Mr Gwyn, sans trop d'impatience.

Violette a dit…

c'est ce que je soupçonnais : Mr Gwyn est le chef d'oeuvre de l'auteur! Qu'est-ce que j'ai aimé ce livre, moi aussi !

Clara Et les mots a dit…

@ Keisha : Mr Gwyn est un roman MAGISTRAL , merveilleux !

@ Violette : Nous sommes toitalmeent d'accord en ce qui concerne Mr Gwyn.

Jérôme a dit…

Il ne m'a pas emballé plus que ça non plus, tu le sais. Mais quelle écriture quand même !

Aifelle a dit…

J'avais été déçue par "océan mer" de lui, après avoir beaucoup aimé "soie". Je passe pour celui-ci et je ne désespère pas de lire Mr Gwyn un jour.

Alex Mot-à-Mots a dit…

C'est aussi l'avis de ma libraire qui me l'a déconseillé ce week-end. Encor eune fois, j'ai bien fait de l'écouter.

Irrégulière a dit…

Il me fait quand même envie...

Noukette a dit…

Je suis sous le charme de Baricco et ce roman ne fait pas exception... Cela dit, je n'ai pas encore lu Mr Gwyn, je me le garde au chaud... ;-)

Nicole G a dit…

Moi le charme a opéré, encore une fois et j'ai particulièrement apprécié l'exigence et la complexité supplémentaires de Baricco par rapport à ses précédents romans... avec le risque de déstabiliser ses lecteurs et d'en laisser quelques-uns à la porte. Il est d'une densité incroyable ce roman. On attend le suivant alors Clara ;-)

Clara Et les mots a dit…

@ Jérôme : je confirme l'extraordinaire écriture sublime et l'excellente traduction !

@ Aifelle : Mr Gwyn fait partie des meilleurs livres pour moi

@ Alex : tiens, je ne l'ai pas vu sur le table des coups de coeurs des libraires à Dialogues. Je demanderai à Julien ( fan de cet auteur ) s'il l'a lu et ce qu'il en a pensé

@ Irrégulière : ce n'est que mon vais.

@ Noukette : Mr Gwyn est sublime ! je relis de temps en temps des passages et à chaque fois j'ai des frissons de bonheur dans le dos !

@ Nicole G : Baricco est talentueux , je le conviens et j'attends son prochain avec impatience.

krol a dit…

Je dois lire Mr Gwyn ! Celui-ci amène des critiques très diverses. J'aime bien.

Clara Et les mots a dit…

@ Krol : à chacun de se faire son propre avis.

antigone a dit…

J'avais lu le billet de Jérome... je crois que je vais passer sur celui-ci.

Gwenaëlle a dit…

Un livre qui divise... c'est toujours intéressant. J'y jetterai un œil s'il croise ma route, histoire de voir si j'accroche ou pas.

Clara Et les mots a dit…

@ Antigone : les avis sont très partagés.

@ Gwen : oui et je crois que dans la presse il divise également.

tant qu'il y aura des livres a dit…

Les avis que je lis sont trop peu enthousiastes pour me donner envie e lire ce livre. Je passe mon tour.

Hélène a dit…

J'aime cet auteur, je pense craquer !!!

Céline a dit…

J'ai été bouleversée par Mr Gwyn ! J'hésite donc avec celui-ci...

Clara Et les mots a dit…

@ Tant qu'il y aura des livres : il vaut mieux attendre qu'il soit à la biblio pour un emprunt.

@ Hélène : j'ai tellement aimé et été bouleversée par Mr Gwyn que ma déception de n'avoir pas adhéré est d'autant plus grande.

@ Céline : pareil pour moi avec Mr Gwyn !!

sylire a dit…

Toujours pas lu Mr Gwyn. Brrr !

Clara Et les mots a dit…

@ Sylire : c'est LE livre de Baricco (avec Soie bien entendu) à lire.

Camilla a dit…

Je note tout de même le titre ;)

Clara Et les mots a dit…

@ Camilla : je te souhaite de l'aimer plus que moi.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...