lundi 21 mai 2012

Chris Womersley - Les affligés


Éditeur : Albin Michel - Date de parution : Mai 2012 - 320 pages magnifiques!

1919, Quinn Walker a fini la guerre et revient dans sa ville natale de Flint en Nouvelle-Galles du Sud. La grippe espagnole fait des ravages en Australie et des rumeurs de l fin du monde circulent après cette première guerre mondiale.  Quinn ne rentre pas en héros car dix ans plus tôt, alors qu’il avait seize ans, on l’a accusé d’avoir violé et tué sa sœur Sarah âgée de douze ans. Quinn se cache de son père et de son oncle et fait la connaissance d’une fillette mystérieuse Sadie Fox livrée à elle-même mais très maline.

Avertissement : une fois commencé, difficile de lâcher ce livre !

Mais quel roman ! Je l’ai dévoré et j’ai délecté  chaque ligne ! Tout commence en 1909 lors d’un terrible orage. Sarah a disparue, son père parti à sa recherche la trouve morte. A côté d’elle se tient son frère Quinn tâché de sang, un couteau à la main. L’adolescent s’enfuit laissant une famille détruite. Quelques années plus tard, ses parents reçoivent un télégramme indiquant qu'il  est décédé à la guerre. Après avoir erré et effectué différents travaux, Quinn a déserté l’Australie pour l’Angleterre et  s’est engagé en tant que soldat. Gazé durant la guerre, il est pourtant bel et bien vivant.  Quinn a vu celui qui a tué sa sœur dont il était très proche. Sous l’effet de la panique, il a fui sachant que personne ne le croirait. La culpabilité de n’avoir pas su protéger sa sœur le fait revenir en 1919.  Sa mère contaminée par la grippe espagnole est  en quarantaine dans la maison familiale. Quinn se cache dans la campagne aux alentours comme Sadie Fox. La fillette de douze ans, orpheline depuis peu, attend que son frère revienne de la guerre. Un frère dont la dernière lettre remonte à 1917.Une étrange fillette qui croit en la magie, rusée et qui est au courant de tout.  La méfiance réciproque laisse place peu à peu à une entraide car Sadie croit en son innocence. Tout en prenant des risques, Quinn rend des visites à sa mère. Mais qu’espère t-il vraiment ? La rédemption ? Prouver son innocence et que justice soit rendue ? Je n’en dis pas plus ! 

L’auteur nous entraîne dans les souvenirs de Quinn durant la guerre et dans l’Australie frappée par la grippe espagnole.  Le Quinn adolescent et celui revenu de la guerre ne sont qu’un seul et même être meurtri et dont la peur existe toujours.  Ce n’est pas un homme assoiffé de sang mais un homme dont la culpabilité est grande.N'avoir pas su défendre sa sœur est un poids dont il ne peut se défaire.  En tant que soldat, il a vu trop d’horreurs et il ne croit plus en la bonté humaine depuis longtemps. Mais il a compris que Sadie était en danger et il veut la protéger.  

L’écriture de Chris Womersley dégage  quelque chose de magnétique tout comme ce livre. Un roman captivant, brillant,  riche, fort, émouvant avec des personnages très approfondis, hantés par la quête de la vérité, tourmentés par le deuil,  la  guerre, la rédemption, le mensonge et l’amour ( oui, tout ça!) !  Au fil des pages, une certaine tension s'installe et j'ai tourné  les pages de plus en plus vite !

 Un cheval gris était attaché à la barrière et un mouton broutait dans l'ombre profonde de l'orme du jardin. La bicyclette du policier était appuyée contre le mur en grès du poste. Le cœur de Quinn se gonfla de peur, mais ce n'était pas le moment d'hésiter. Il traversa et entra dans la bâtiment frais et sombre. Cette fois. Cette fois, justice sera faite. 

Le billet de Mélopée
 
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...