jeudi 10 mai 2012

Valérie Mréjen - Forêt noire


Éditeur : P.O.L - Date de parution : Mars 2012 - 124 pages lues en apnée!

Dans ce livre, Valérie Mréjen nous rappelle la fragilité de la vie. Avec une écriture ciselée et où le détail compte, elle entraîne le lecteur dans un ballet où la mort mène la danse. Autant de personnages sans lien apparent dont la fin est tragique. Suicide, accident…des décès soudains et des destinées qui se brisent. Si dans un premier temps, on peut être surpris par cette énumération, l’auteure sait distiller tout au long du livre  le souffle de la vie. Valérie Mréjen réussit à ne pas nous plonger dans le morbide ou dans le désespoir. Avec une analyse des relations et des sentiments  toute en finesse, elle nous décrit  les points de non retour, l'engrenage de certaines situations. Et c'est tout naturellement  que dans cette danse l’absence, le manque deviennent des présences.

Un livre au style unique lu en apnée qui m'a beaucoup touchée !


Il arrivait d’oublier momentanément,  de ne plus penser aux personnes avec qui on avait étudié par exemple à l’école, puis de se rappeler avoir appris quelques semaines plus tôt que ce grand type, l'une des figures les plus marquantes parmi les élèves des Beaux-Arts, était  mort lui aussi, sans autres précisions.

Les billets d'Antigone, Cathulu

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...