vendredi 4 mai 2012

Lucy-Anne Holmes - Marilyn, Elvis, le prince William et moi


Éditeur : Plon - Date de parution : Mai 2012 - 399 pages qui donnent la pêche!

Dynamique, pêchue, Gracie voit le dernier échelon de son plan s’écrouler quand la promotion qu’elle attendait tant  est  attribuée à quelqu’un d’autre. Mais voilà, un malheur en entraîne un autre et elle doit faire face sur tous les fronts. Plutôt que de s’effondrer, Gracie est bien déterminée à reprendre les choses en main.

Agent immobilier, Gracie est l’opposée de l’image type de cette profession et sa  franchise font d’elle la meilleure des vendeuses. Pétillante de vitalité et ayant une gouaille à faire rougir les oreilles des membres de la confrérie du langage châtié, Gracie voit les malheurs s’accumuler. Son plan de carrière s’effondre, son petit ami l’a quittée et cerise sur la gâteau sa mère s’est mise dans un beau  pétrin financier. Si les malheurs s’accumulent, Gracie n’a pas dit son dernier mot. Dotée d’une forte personnalité, ayant un penchant prononcé pour Nina Simone, cette héroïne anticonformiste déménage. 

Beaucoup d’humour, de tendresse et aucun  temps mort pour cette lecture distrayante qui redonne du baume au cœur (surtout par temps de pluie) ! Seul petit bémol, la fin est largement prévisible.

Le billet de Cathulu



Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...