vendredi 4 novembre 2011

Jean-Philippe Blondel - Et rester vivant

Éditeur : Buchet-Chastel - Date de parution : Septembre 2011 - 245 pages

Jean-Philippe Blondel revient sur l’année de ses vingt-deux ans. A dix-huit ans,  il a perdu sa mère et son frère dans un accident de voiture. Et là, quatre plus tard, son père décède également  dans les mêmes circonstances. L’auteur ne s’écroule pas. La stupeur et une forme d’hébétement prennent le relais.   Il bazarde tout ce qu’il a en France et accompagné de sa future ex-petite amie et de son meilleur ami, il part aux Etats-Unis. Ce road-movie sur les routes de Californie lui permet de rester debout. Et vivant.   

Je dis souvent que la lecture est une histoire de rencontre. Il y a donc  forcément des questions d’affinités et d’humeur. J’ai lu une première fois ce livre trois semaines après avoir été bouleversée par Rien ne s’oppose à la nuit de Delphine de Vigan.  Une fois terminé, je n’ai pas ressenti  pas d’émotion particulière. J’ai quand même vérifié  si  mon cœur (connu pour être celui d’un artichaut) n’était pas devenu de granit, mais non !  Je me suis dit que j’étais encore sous l'emprise de Rien ne s’oppose à la nuit et que ce n’était pas le bon moment. Pour la petite histoire : quand je repasse, je regarde la télé (pour ceux que ça n’intéresse pas, vous pouvez sauter allègrement ce paragraphe). Alors que m’appliquais avec amour sur les chemises de monsieur, je regardais un enregistrement  de l'émission La grande librairie ( autant joindre un peu  de divertissement aux corvées ). Jean-Philippe Blondel  était l'invité et il m’est apparu  touchant, sympathique. J’ai donc relu  cette autobiographie.

Je mentirai en disant que c’était de la torture parce que certaines  phrases sont très belles et que sa sincérité en est presque désarmante. Mais, je suis restée en dehors de ce livre.  Et pourtant, ce sont des phrases courtes comme je les aime. De plus,  Jean-Philippe Blondel  évite le larmoyant  mais voilà, la rencontre ne s’est pas produite (et j'en suis presque à m'excuser... ).

De nombreux avis sur Babelio
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...