jeudi 1 décembre 2011

Clic, Clac et la rumeur tua

Je pourrais vous dire son nom mais cela ne changera pas grand chose. Encore que vous en avez peut-être entendu parlé. Un homme est mort victime de la rumeur à Brest. Jean-Claude Basset, retraité et âgé de 65 ans, n’était pas un papy modèle mais il n’avait rien d’un pédophile. Son seul tort a été d’avoir raccompagné il y a  une dizaine de jours une fillette de trois ans restée sans surveillance. Une mère de famille l'a vu et en a parlé à la maman. Cette dernière a déposé une main courante à la police. 
« Il est bizarre, on dit que …et il parait....Un pédophile rôde autour de l’école ! ». Et voilà, le processus de la rumeur avait fait son lit.

Pendant dix jours chacun a pu ajouter sa petite dose de calomnies. Lundi dernier, Jean-Claude Basset est aperçu près de l’école. Sus à l’ennemi ! Une quinzaine de parents le poursuivent. L’homme paniqué se réfugie dans le hall de son immeuble.  Imaginez le tableau  : trente yeux qui vous transpercent de haine et des bouches qui vous vomissent à la figure des insanités. Chacun encouragé par les paroles de son voisin a pu en profiter pour rajouter sa part de justice que l’on fait soi-même. Comble de malchance pour Jean-Claude Basset une fillette se trouvait à ce moment là  dans le hall. Heureusement que les parents justiciers sont arrivés avant qu’il ne commette ses actes de pervers ! Jean-Claude Basset a certainement  commencé à se sentir mal. Jambes flageolantes et sueur froide : conséquences d’être oppressé et  de ne pas comprendre  ce qui lui arrivait. Quand nos parents justiciers se sont mis à le poursuivre, personne n’a d’abord eu le réflexe d'appeler la police et d'attendre. Attrapons-le en premier avant qu'il ne s'enfuie puis nous le le livrerons triomphants aux forces de l'ordre!

Puis, les policiers sont arrivés dans cette cohue où Jean-Claude Basset était seul et démuni face à une quinzaine d'adultes ...
Clic fit le bruit des menottes. Clac fit le cœur Jean-Claude Basset lorsqu'il s’arrêta de battre d’une crise cardiaque. 

Histoire révoltante classée dans la rubrique des faits divers. Histoire où la rumeur a tué un homme innocent.
Et, j'ai  à l'esprit  Mangez-le si vous voulez  de Jean Teulé.

23 commentaires:

keisha a dit…

Oui, on en a parlé à la télé... Lamentable histoire!

claudialucia a dit…

Horrible! Oui c'est le même processus qui s'enclenche dans le roman de Teulé. Une histoire vraie aussi!
Pourquoi dis-tu qu'il n'était pas un papy modèle?

Clara a dit…

@ Keisha : psychose de parents passent pratiquement la journée entière devant les grilles des écoles à tuer le temps et à médire...

@ Claudia: il n'avait pas l'apparence d'un bon et honnête citoyen... Il était placé sous curatelle. Pas de famille et personne ne portera plainte.La parents justiciers peuvent dormir tranquilles.

Asphodèle a dit…

Très beau billet Clara ! je l'ai vu à la télé et je ne sais pourquoi, je n'ai pas été étonnée ! ;) Mais il y en a pas mal des "faits divers" de ce genre dans nos campagnes, on n'en parle pas et le silence pue la haine parfois...

lasardine a dit…

oh!! moi aussi j'ai tout de suite pensé à "Mangez-le si vous voulez" en lisant ton article...
c'est... je sais pas comment dire tiens!

Anne a dit…

"On en parle à la télé" : c refrain devient horrible et en rajoute à ces histoires horribles. Tu as bien fait de dénoncer ça.

Manu a dit…

J'ai lu ça aujourd'hui et le pire, c'est que ces gens ne se sentent sûrement pas coupables.

Cécile a dit…

Birn sûr, moi aussi j'ai pensé au livre de Teulé. Cet été, mon neveu de 17 ans est revenu traumatisé par une scène de lynchage au sol lors d' un bal de samedi soir, et en plus par ses coéquipiers sportifs qu'il n'est pas parvenu à raisonner. Sa maman et moi lui avons alors conseillé le livre de Teulé : ce grand beau gaillard de 1m85 en a pleuré, mais ce fut une grande leçon pour lui. Dans son histoire à lui, la victime n' a été "que" blessée, mais comme le cas de ce pauvre homme, elle avait pas être tout à fait "comme les autres"

Anonyme a dit…

Je connaissait très bien Jean-Claude Basset. C'est vrai qu'il était négligé mais il n'aurait fait de mal a PERSONNE !!!! Toujours a rendre service. Je suis révolté par le comportement de ces mères qui l'ont tué.

Cynthia a dit…

Quand il s'agit de pulsions, les gens restent encore barbares...
Les affaires de pédophilie sont tellement nombreuses que le moindre soupçon fait péter les plombs.
Pauvre homme.

Gaël LOAËC / Paul ANDREWS a dit…

bonjour clara
j'ai lu l'article dans le télégramme, j'ai trouvé l'affaire vraiment horrible et j'ai dans le coeur l'espoir que quelqu'un puisse payer de cette bévue qui a fait que la rumeur une fois de plus au tuer...les responsables, les coupables,une fois de plus les adultes...si y'avait encore lieu les "pendez-le haut et court" ce pauvre petit vieux au coeur défaillant serait mort alors de pendaison ! honte à eux de l'avoir"lynché" de la sorte, de 'avoir accusé sans preuve réelle de la chose crue en leur âme et "bonne" conscience ! là leur conscience en a pris une sacrée claque dans la gueule !!!
tous coupables...parents, direction de l'école et policiers !J'espère que justice(il en faut un minimum) soit rendu à ce vieux monsieur qui a juste voulu un jour aider une petite fille qui avait échapper aux yeux de sa maman, qui elle était surement trop occupée à papoter, à ragoter sur untel avec ses "copines" de sortie d'école...
Si je m'écoutais j'en ferais bien un article poème sur mon blog, ça je verrais bien car je ne tiens pas à lancer une propre rumeur qui n'aura peut-être pas lieu à venir sur mon blog, je verrais suivant les mots qui voudraient venir pour écrire une histoire pareille.
bises clara et merci à toi de ce billet...car IL le mérite !
Gaël
http://wishaga.wordpress.com/

Orchidee a dit…

un beau billet ! Merci de nous faire partager tes révoltes... qui devraient bien plus souvent être mes notres

Aproposdelivres a dit…

Je n'ai pas lu ce roman de Jean Teulé, mais j'ai été très peinée par ce "faits divers"...
Quelqu'un de différent fait peur et en groupe on peut faire n'importe quoi...
J'ai entendu la nouvelle à la radio et une maman interrogée n'a eu aucune compassion pour le vieil homme... mais a dit "Maintenant, nous serons plus tranquille", c'est édifiant ! ! !

lucie a dit…

je découvre cette histoire avec ton billet, affligeant... oui, cela me fait le même effet que teulé tu as raison

Gaël LOAËC / Paul ANDREWS a dit…

Clara,
si le coeur t'en dit de venir par chez moi...
http://wishaga.wordpress.com/2011/12/02/la-rumeur-sevit-sur-les-honnetes-hommes-ou-comment-la-rumeur-tua-de-sang-froid/
bonne journée, bises

Evy a dit…

Oui c'est horrible pauvre homme qui pour une fois n'avais rien fais c'est sûr il se passe tellement d'horreur que tout le monde a peur de tout et voie le mal partout après je comprend les parents bonne soirée bisous evy

Clara a dit…

@ Evy : non , je ne suis d'accord. On peut avoir peur mais de là à faire la justice soi-même, il y un fossé. Je suis une maman mais ces parents me dégoûtent !

enna a dit…

Moi aussi cet événement m'a terriblement choquée...J'ai d'ailleurs prévu de l'évoquer dans mon "j'aime j'aime pas" du mois de décembre car quand j'ai entendu cette info aux informations à la radio, j'avais du mal à y croire!
Personnellement, je ne comprends pas ces parents du tout!

Joanna a dit…

Très bel article, tu as su lui rendre hommage à ta manière.

liliba a dit…

Horrible. Pauvre homme. Et effectivement, on pense tout de suite à Teulé et son livre excellent sur la folie des hommes en groupe et contre un autre homme seul...

Géraldine a dit…

C'est atterrant...

Clara a dit…

Je ne veux pas que cet homme soit oublié. Que son nom disparaisse trop vite du flot d'informations qui alimentent la colonne des faits divers.

Si ce blog s'appelle Moi, Clara et le mots c'est pour aussi dénoncer ce qui me tient à cœur ou me révolte.

Lystig a dit…

j'en ai entendu parler... bizarrement, cela n'a pas fait la une ! voudrait-on cacher que la rumeur tue ?

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...