mardi 20 septembre 2011

Linda Lê - A l'enfant que je n'aurai pas


Éditeur : NIL (collection  : les affranchis) - Date de parution : Août 2011 - 64 pages

Après avoir lu L'autre fille d’Annie Ernaux, Je pars àl'entracte de Nicolas d'Estienne d'Orves dans cette collection, le titre très fort de ce livre m’a interpellée. 

Dans cette lettre,  Linda Lê parle à cet enfant qu’elle n’aura pas. Même si son compagnon tente de lui faire changer d’avis, elle se barricade derrière sa propre enfance. Une enfance  marquée par une mère surnommée Big Mother. Et elle évoque un choix pris très tôt : «  déjà à l’époque, je me jurais de ne jamais être mère, pour ne pas donner à mes enfants l’éducation  que j’avais reçue ». Comme pour conjurer sa peur de reproduire  le schéma mère-fille, elle imagine un fils et non une fille.  Ces angoisses  de perpétrer des erreurs  sont tout à fait légitimes et je les ai comprises. Quand elle s’adresse à cet enfant et qu’elle l’imagine grandir, ce sont des passages beaux et  forts. Si criants d'amour que j’ai l’impression que malgré tout une part infime d’elle était  demandeuse de cet enfant. Il s’agit de mon ressenti qui est peut-être erroné.
En terminant cette lettre,  j’ai eu envie de dire à l’auteure : beaucoup de femmes avant de devenir mères (et probablement la majorité)  se sont posées des questions, certaines (dont moi) ont eu cette appréhension de répéter inconsciemment des erreurs. 

Je ressors surtout troublée de cette lecture car derrière les mots de Linda Lê, certaines blessures non  cicatrisées sont  palpables...

Une lecture commune avec Liliba qui nous a permis d’échanger au téléphone sur ce livre (et évidemment sur d’autres choses !). 
Et, un livre supplémentaire pour  le challenge d'Hérisson. 

Edit du 28/09 : 
Je voulais faire un complément à ce billet, celui de Manu m'en donne l'occasion .  Aun moment donné, ma santé ne m’a pas permise d’envisager d’avoir un autre enfant. Deux enfants, des ennuis de santé un re-mariage et tout de suite, il y eu cette question presque malsaine "à quand un enfant? ". Et ça fait mal, très mal quand on sait que l’on ne pourra pas à cause de ses problèmes de santé assumer une grossesse puis répondre aux besoins d’un nourrisson puis à ceux d'un  enfant.  Dans ce cas, c’est un choix forcé de taire son désir d’enfant. Les raisons médicales, les questions étant trop importantes : aggraver son état pour satisfaire ce désir d'enfant.  Et, il s'agit aussi d'une une très grande preuve d’amour envers cet enfant que l’on n’aura pas…

32 commentaires:

leiloona a dit…

Je le lirai, même si j'ai celui d'Ernaux dans ma pal depuis quelques semaines. Un titre fort, oui ...

cathulu a dit…

Un thème qui m'intéresse, je note !

liliba a dit…

En effet, passionnant et vraiment touchant, qu'on soit d'accord avec elle ou pas.

Thalie a dit…

C'est vraiment intéressant et ça donne envie de le lire. Parce que faire le choix de ne pas avoir d'enfant ne devrait pas être tabou. Toutes les femmes ne sont pas faites pour devenir mère et cela ne fait pas d'elles des non femmes pour autant.

Sandrine(SD49) a dit…

pas tentée du tout du tout

Aifelle a dit…

Encore une qui ne manque pas de courage (je pense à Sophie Fontanel) en abordant un sujet à rebrousse-poil du politiquement correct actuel. Je le lirai peut-être.

Emeraude a dit…

Ne pas vouloir d'enfants est un choix qui appartient à chacun et qui, à mon sens, ne devrait pas être jugé. Cependant, je ne peux m'empêcher de penser qu'on peut consciemment éviter de reproduire le schéma que nos parents nous ont inculqué.
Je ne pense pas lire ce livre, pas tout de suite en tout cas, même si le sujet me semble intéressant et qu'il est tout à fait louable que l'auteure se soit effectivement lancé dans un sujet qui prête à polémique.

Loubhi 49 a dit…

Ce livre j'en ai feuilleté que les pages sur un étal de libraire et ce que j'en ai lu m'a bouleversé.

Liyah a dit…

Ca a l'air d'être un texte touchant ! Je me le note !

Noukette a dit…

Comme je le disais chez Liliba, je respecte tout à fait le choix de ces femmes qui ne veulent pas d'enfant. Pourtant, je suis moi aussi une maman et je ne me verrais plus du tout sans enfants... Je note cette lecture, le thème m'interpelle en tous cas !

mireille a dit…

Sur ce thème,je peux conseiller:"Lettre à un enfant jamais né"de Oriana Fallaci.

choupynette a dit…

un livre très intéressant semble-t-il. Et qui a le mérite de parler d'un sujet toujours à la limite du tabou chez nous.

Sharon a dit…

Je le lirai, certainement, parce que ce thème m'intéresse. J'ai eu la chance de grandir dans une famille où choisir de ne pas avoir d'enfants est vraiment un choix possible, qu'il n'est pas nécessaire de justifier.

Alex Mot-à-Mots a dit…

Un sujet pas évident à traiter. Mais si le livre est bien écrit, je pourrai me laisser tenter (pas de ne pas avoir d'enfants, ça, c'est trop tard...)

Manu a dit…

J'ai lu ce texte, ayant moi-même fait ce choix. Mais je ressors très déçue au final. Je m'aperçois que ce texte touche davantage les mamans, un non sens finalement ;-)

Gambadou a dit…

j'hésitais parce que j'avais peur que ce soit un livre sur la perte d'une enfant... mais là... pourquoi pas

Clara a dit…

@ Leiloona : avec ce titre, je m'étais imaginée une tout autre histoire...

@ Cathulu : je l'ai lu deux fois et j'en sors toujours autant troublée...

@ Liliba : en tout cas, tu as fait un très beau résumé de notre échange !


@ Thalie : je ne fais pas de corrélation entre être mère et celui d'être ( ou non) une femme.
Certains passages sont magnifiques et une mère ne les aurait pas mieux écrit!

@ Sandrine : ne lisant jamais les 4èmes de couverture ou très rarement, il s'agit du titre très fort qui m'a interpellée!

@ Aifelle : Linda Lê évoque principalement son enfance, l'éducation qu'elle a reçue. Elle les mets en avant pour justifier son choix. Après sur un tel sujet, on est dans l'ordre de l'intime et non pas de savoir qui a tort, qui a raison...

@ Emeraude : on essaie d'éviter sciemment certains schémas mais on reproduit quand même certains actes. Par acte, ça peut être une façon de prononcer un mot, la façon de poser un objet ... Des informations, des gestes du quotidien emmagasinés durant des années.
J'ai trouvé cette lettre touchante et troublante!

@ Loubhi49 : oui et la fin de cette lettre est terrible, belle et triste!

@ Liyah : touchante, belle et troublante!

@ Noukette : je l'ai comprise car j'ai eu peur , très jeune, de répéter certains schémas. Et en même temps, j'ai eu envie de lui dire que quelquefois on peut briser la chaîne et ne pas être la mère qu'on a eue...

@ Mireille : merci pour le titre ( je réponds demain à ton mail)!

@ Choupynette : un sujet à la limite du tabou. Ce qui est étonnant car le contrôle, le droit de décider ou non de donner la vie ( sous-entendu les méthodes de contraception) est largement banalisé. Par contre la question sur la maternité l'est beaucoup moins...

@ Sharon : il faut lire l'ensemble de ce texte et l'on comprend pourquoi la justification intervient. NB : prévoir les mouchoirs pour la dernière page!

@ Alex : ah oui, une fois qu'ils sont là, on ne peut plus revenir sur sa décision :)!Tandis qu'avec un livre, on a toujours le choix...

@ Manu : je peux comprendre qu'on soit (finalement) déçu par ce texte. Tu rédigeras un billet ?

Asphodèle a dit…

J'adore le principe de cette collection, la lettre d'Annie Ernaux à sa soeur m'avait bouleversée, je le note et je le lirai dès que je le trouve ! ;) (après... d'accord ou pas sur le fond, c'est une autre histoire qui ne nous appartient pas !)

hylyirio a dit…

je note ce titre sans aucune hésitation!

Anne a dit…

J'ai lu des livres de Linda Lê il y a ... longtemps, j'ai le souvenir de textes à fleur de peau, de blessures criantes. Si je croise ce livre, je le lirai, je pense.

leiloona a dit…

Oui, moi aussi je pensais à autre chose ! ;)

Stephie a dit…

Voilà un titre que je vais tâcher de lire, sans aucun doute.

Clara a dit…

@ Asphodèle : tout à fait !

@ Hylyirio : cette lettre intéresse beaucoup de monde et c'est bien !

@ Anne : une découverte en ce qui me concerne. On ressent sa sensibilité à fleur de peau...

@ Leiloona : j'étais partie sur l'histoire d'un femme qui ne pouvait pas avoir d'enfant...

@ Stephie : je crois qu'il faut prendre le temps de laisser "décanter" après sa lecture..

Manu a dit…

J'hésite.

Clara a dit…

@ Manu : je comprends. Dissocier l'intime, le personnel d'un avis de lecture peut être difficile. Des bises en tout cas...

Géraldine a dit…

Bien envie car relativement concernée par le sujet. j'espère que ma bib l'achètera.

Anonyme a dit…

Bonjour, je tombe par hasard sur votre blog, en faisant des recherches bibliographiques après avoir lu un roman sur une femme qui a abandonné son enfant. Je ne connaissais pas ce livre de Linda Lê, je vais me le procurer. Celui que je viens de lire, La mer et l'enfant (éditeur : Galaade) vient juste de sortir, je l'ai trouvé chez mon libraire. il est bouleversant et assez dérangeant. Il parle d'une jeune mère qui sent la folie la gagnée à la naissance de son bébé et décide de l'abandonner. Trente ans après, alors qu'elle est plus seule que jamais, elle écrit à sa fille, mais sans la connaitre, sans savoir si elle est encore en vie. Ce livre a aussi été écrit par une femme d'origine vietnamienne, comme Linda Lê, son nom est Sabine Huynh. Je vous dis ça mais peut-être que personne ne verra mon commentaire, vu que le dernier commentaire publié ici date de 2011 ! Je le laisse quand même, au cas où !
Nathalie P.

Clara a dit…

@ Nathalie: je viens d'aller lire le résumé et en an effet, ça semble un livre très fort ! Votre commentaire n'est pas tombé dans les oubliettes car je note ce titre ! Merci!!!!

Anonyme a dit…

Oh, merci pour votre réponse, Clara ! Oui, ce livre est fort, violent, perturbant parfois. Je me demande s'il est atutobiographique... Je vais voir si l'auteur en a publié d'autres !
Nathalie

Clara a dit…

@ Nathalie : oui, il est autobiographique ! Par contre pas de chance, il n'est pas à la biblio.. Et zut !

Anonyme a dit…

Faites-le commander, non ? Moi je l'ai trouvé à la librairie de mon quartier, à Dijon, 14 euros ! Où avez-vous trouvé des informations disant qu'il était autobiographique ? J'aimerais bien en savoir plus sur ce roman, mais le site de l'éditeur en dit très peu sur l'auteur et son livre.
Dans quelle ville vivez-vous ?
Nath

Anonyme a dit…

J'ai trouvé cette critique : http://www.pagedeslibraires.fr/livre-3441/la-mer-et-l-enfant.html

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...