mercredi 7 septembre 2011

Sofi Oksanen - Les vaches de Staline

Éditeur : Stock - Septembre 2011 - 528 pages percutantes!

Sofi Oksanen avec ce deuxième roman nous livre des histoires de femmes partagées entre l’Estonie et la Finlande. Ce récit alterne présent et flashbacks : la Finlande d’aujourd’hui et l’Estonie sous le régime Soviétique jusqu’à son indépendance.  

Années 1970, Katariina, Estonienne, est une jeune ingénieur. Elle rencontre son futur mari, un Finlandais qui travaille pour l’ambassade à Moscou. Katariina quitte sa famille, son pays pour le suivre en Finlande.. Partagée entre le mal de son pays, la volonté de cacher ses origines, elle est la figure du  déracinement. Un cri profond, lancinant qui est en toile de fonds  de ce roman. Comment trouver sa place ? Elle veut qu’Anna, sa fille,  soit  une « vraie » finlandaise. Anna est une jeune femme qui nous amène au plus profond de l’anorexie-boulimie. Une plongée violente, abrupte dans les entrailles de ce qu’elle appelle son Seigneur. L’obsession des kilos, les calculs et les méthodes pour se faire vomir plus facilement. Son corps est le réceptacle de son  malaise profond : elle porte le poids trop lourd de ce déracinement. En Finlande, elle doit cacher les origines de sa mère qui refuse qu’elle parle sa langue natale. En Estonie, chez sa tante ou sa grand-mère, elle représente un pays riche. Et ce sont autant de pages dures, violentes car aucun détail sur la boulimie n’est épargné au lecteur. Trop d'ailleurs car je me suis sentie mal à l'aise à plusieurs reprises.  
Le mari de Katariina la trompe lors de ses déplacements. Le commerce des prostituées issues de son pays révulse Katariina . Les visites en Estonie sont pour elle l’occasion de ramener des produits qui y font défaut. Chaque voyage donne lieu à des astuces pour cacher des denrées en tout genre à l'aller comme au retour. Puis, on remonte un peu plus le cours de l’histoire jusqu’en 1942. On découvre l’histoire des parents de Katariina: les déportations en Sibérie, la peur et la famine. L'histoire de cette famille sur trois générations  est liée à celle  de l’indépendance de son pays. Un pays qui s’ouvre aux affres  du capitalisme et aux excès en tous genres.  
J’ai trouvé certaines analogies avec Purge. Forcément, vu qu'il s'agit du premier roman rédigé par Sofi Oksanen. Mais ici, l’écriture et l’histoire sont nettement plus fortes et plus incisives poussant le lecteur dans ses retranchements. Violence du déracinement, violence de l’anorexie et de la boulimie… J’ai été secouée et dérangée avec la sensation d’être penchée au bord d’un précipice vertigineux.  La fin m’est apparue brutale laissant  le dernier mot à  Anna. Percutant comme l’ensemble de ce livre...

Le billet du Globe-Lecteur.
Merci à Libfly pour cet envoi !



36 commentaires:

Aifelle a dit…

Lecture prévue pour bientôt.

sophie57 a dit…

plus percutant que "Purge"?...effectivement ça promet!

Adalana a dit…

J'ai Purge dans ma PAL, s'il me plait, je lirai sans doute aussi celui-là !

Griotte a dit…

Ah je ne savais pas que tu l'avais lu !!
Il fait parti de la liste de ceux que je dois lire.

keisha a dit…

Ben dis donc, tu as un bon rythme avec les nouveautés! OK, il sera à la bibli, en sont temps...

Mango a dit…

Si je comprends bien, tu me conseillerais plutôt de lire "Purge" avant celui-ci?

Lili a dit…

Perso, je n'ai pas lu Purge pour être tout à fait neuve pour ce vrai premier roman de Sofi Oksanen... C'est d'aillers celui que j'ai demandé à Priceminister pour le match de la rentrée littéraire, j'ai hââââte de le recevoir!
En tout cas, ton billet annonce une grosse claque, ça promet.

Anne a dit…

J'ai toujours Purge dans la PAL aussi... Il "faut" lui faire une place ! Mais quand ?

Alex Mot-à-Mots a dit…

Plus percutant que le précédent ? Je demande à voir, ou plutôt à lire.

Anna a dit…

Percutant ! Je dois donc le noter. "Purge" avait été mon coup de coeur de la rentrée l'an dernier.

Asphodèle a dit…

Quel rythme, je ne te suis plus en ce moment ! J'avoue que le thème me rebute un peu... plus tard ! ;)

Géraldine a dit…

C'est curieux, mais cette auteure me fait peur...

Emeraude a dit…

J'attendais un avis avant de peut être me plonger dedans mais ton "plus percutant que Purge" est fatal ! (mais j'avais prévu de lire Murakamiiii !!!!)

Noukette a dit…

Toujours pas lu Purge pour ma part...

kathel a dit…

Je lirai Purge d'abord, pour lequel les avis semblent plus unanimes... enfin, ce sera un peu l'occasion qui fera le larron !

Sharon a dit…

Je note : le thème m'intéresse.

Véro a dit…

Le thème ne me tente pas...

Manu a dit…

Une auteure que je veux vraiment lire. J'avais hésité à le demander à pr...er mais j'ai finalement préféré Haruki Murakami.

sylire a dit…

Je n'avais pas lu le précédent, alors pourquoi pas celui-ci...

Gambadou a dit…

Lecture prévue aussi pour très bientôt. J'ai vu qu'elle avait écrit ce livre avant Purge, livre qui m'avait beaucoup marqué. J'ai hâte

Fransoaz a dit…

Je ne suis pas encore prête à me lancer dans l'inconfort de cette lecture mais ça va venir...
Purge fut un coup de cœur!

lasardine a dit…

percutant... ça m'intéresse! d'autant que j'avais beaucoup aimé "Purge" :):)

Krol a dit…

Alors, plus fort que Purge ? Voilà qui est intéressant.

Yv a dit…

Toujours pas lu cette auteure dont on me dit le plus grand bien.

Littérature et Chocolat a dit…

Ce livre est dans ma liste (mais pas encore dans ma pile... ;-) )
Tu me confortes dans mon choix!
Belle journée à tous!

antigone a dit…

Ce titre me ferait sans doute plus envie que "purge" mais il attendra... :) Une pile de nouveautés m'attendent encore sur ma PAL.

Anis a dit…

Forcément quand on a aimé "Purge", on ne peut qu'avoir envie de lire celui-là.

Leiloona a dit…

Je vias bientôt le recevoir, j'ai hâte de le découvrir ! :))

Leiloona a dit…

"vais" ahem ^^

choupynette a dit…

ah, mais depuis le temps que je veux lire Purge... et il faut donc que je note celui-ci. A lire dans l'ordre de parution en France apparemment!

Le Livraire a dit…

J'avais lu "Purge" sans être vraiment convaincue, par contre celui-ci est pour moi le gros coup de cœur de la rentrée 2011.

Stephie a dit…

C'est un des deux que je vais recevoir par Priceminister, j'ai hâte ;)

Clara a dit…

Je vais faire une réponse globale. Je l'ai trouve plus percutant sur deux points : l'écriture et dans ce que vit Anna.

L'écriture est incisive ! Beaucoup plus que dans Purge!

Anna décrit la boulimie (elle l'appelle sa boulimarexie) dans les détails. Mais alors, c'est très détaillé ! Que manger pour vomir plus facilement, la souffrance et le plaisir qu'elle éprouve : le contrôle de son corps et elle ne peut pas se défaire de cette boulimie. C'est dur, très dur !!!!

Sa vie est gérée par sa maladie...

Je pense qu'il vaut mieux le lire après Purge...

Histoire déjà de se familiariser avec l'auteure !

Lystig a dit…

je viens de le commencer !
je reviendrai lire ton avis plus tard.

(j'ai presque lu tous les billets "en retard")

@ tout bientôt

Lystig a dit…

mon billet... ce soir ou demain matin

Cristie a dit…

Il me tenterait bien après la lecture de Purge qui m'a enchanté !

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...