samedi 7 août 2010

Philippe Labro - Les gens


Editeur : Gallimard - Collection Folio- Date de parution : 03/06/2010 - 414 pages sur la quête des gens...

Extrait de la quatrième de couverture :
Trois destins parallèles s'entrecroisent, trois vies dont le seul point commun est le manque d'amour : Maria, une jeune orpheline californienne d'une beauté rare, Caroline, une Parisienne trentenaire, enfin Marcus Marcus, célébrité de la télévision, mégalo et parano. Autour d'eux, vont graviter toutes sortes de gens : la femme de l'ambassadeur américain en France, une intraitable executive woman, un détective privé, une coach sans scrupule, des loups et des agneaux...

Première rencontre avec Philippe Labro avec ce livre qui nous offre trois destins, trois récits menés en parallèle.
Le personnage qui m’a touchée est Maria, cette jeune californienne de 16 ans qui a fugué de chez ses parents adoptifs. Sa beauté ne lui attire que des ennuis et elle a développé une méfiance envers les hommes. Elle enchaîne les petits boulots, aide Rose à servir la soupe populaire à Los Angeles. Toujours sur le qui vive, elle va être celle qui semble la plus sage, la plus posée malgré son jeune âge. De la Californie à Paris, elle s’adapte avec facilité et fait tout pour ne pas se faire remarquer.
Il y a Caroline qui a quitté son mari pour un producteur de cinéma célèbre. Ce dernier se débarrasse d’elle du jour au lendemain sans préavis. Après un passage à vide, elle va commencer à s’intéresser aux autres pour ceux qu’ils sont. Et enfin, Marcus Marcus, présentateur télé, nombriliste, vaniteux, arrogant et égocentrique, rien que ça ! Un être abject adoré par des millions de téléspectateurs. La lumière attire bon nombre de phalènes aussi bon de personnes gravitent autour de lui. Mais à vouloir dominer toujours plus, à ressentir le vertige du pouvoir, on se brûle les ailes…

Comment vont il se rencontrer? Il faut lire le livre pour le savoir.

Philippe Labro nous offre un grand plongeon dans un monde bobo parisien où les gens organisent des dîners où il faut être vu, où chacun donne son avis sur tout et sur rien, l’important étant d’avoir le mot de la fin ou d’avoir marqué les esprits. Jalousies, mesquineries pour des personnes avides de scoops et de nouveautés. Superficialité, argent, domination, … un grand théâtre où le must est de parler avec un maximum de mots anglais, d’être toujours tendance, in et non out et de plaire à la cour. Un ballet de personnes ambitieuses, arrivistes, m’as-tu-vu qui par moment m’a donné le tournis.

Qui sont les gens? Eux, vous, moi ? Les gens pauvres de Los Angeles, ceux à qui l'ivresse du pouvoir a tourné la tête ? Des gens petits ou célèbres, pauvres ou riches qui cherchent le bonheur et l'amour. En apartés de la vie ces trois personnages principaux, il nous parle d'autres personnes et des évènements aux quatre coins soins de la planète comme pour rééquilibrer cette notion des gens.


L’écriture est limpide, la galerie de portraits de tous les personnages que nous offre Philippe Labro est intéressante et captivante.

Une lecture belle et plaisante sur le moment mais que je vais vite oublier...

"Les gens c'était tout le monde et c'était n'importe qui".

Merci à Livraddict et aux éditions folio pour cette découverte !

26 commentaires:

lucie a dit…

figure toi que je l'ai lu en juin 2009. Sur le coup, gros coup de coeur et un an après je ne me souviens pas de la façon dont ces trois là s'entrecroisent mais je continue de le conseiller
veux tu que je fasses voyager "l'amour est assis sur un banc et il attend" vers toi ?

Pickwick a dit…

Le sujet et ton avis me conduisent à passer mon chemin... un autre titre de l'auteur peut-etre un jour ?

Cynthia a dit…

De lui j'ai lu (il y a de ça 10 ans) "Manuella", le journal intime d'une jeune fille de 17 ans.
Il ne m'en reste absolument rien...
Je crois que je vais continuer à ne plus lire cet auteur ;)

Géraldine a dit…

Ce livre me tente beaucoup, d'autant plus que je n'ai rien lu de labro depuis une éternité (l'étudiant étranger et la conquête de l'ouest me semble -t-il)

lucie a dit…

lisez donc "tomber sept fois se relever huit" du même auteur, bon roman sur la dépression.

Aifelle a dit…

J'ai lu les premiers de cet auteur et puis je me suis lassée.

Karine:) a dit…

Je ne suis pas certaine que je sois tentée... J'ai deux romans de l'auteur dans la pile (mais bon... ya tout dans cette fameuse pile) alors je vais commencer par ceux-ci!

Livraison a dit…

L'univers bobo parisien suffit à me refroidir ; ce n'est vraiment pas un contexte que j'affectionne pour mes lectures... Pourtant la couverture me faisait de l'oeil !

Le Journal de Chrys a dit…

Je n'ai lu que "Tomber 7 fois, se relever 8" qui est un très beau texte!

Livvy a dit…

De lui, j'ai lu Franz et Clara, qui m'avait laissé une dr$ole d'impression... l'histoire m'avait déplu, même si j'ai aimé le style.

Clara a dit…

@ Lucie : son écriture est très agréable ! j'ai déjà noté ce titre...

@ Pickwick : j'aimerais bien lire par "tomber sept fois, se relever huit " du même auteur.

@ Cynthia : un bon moment de lecture dans l'ensemble...

@ Géraldine : je crois que je suis la seule à n'avoir rien lu de cet auteur auparavant...

@ Aifelle : je pense ( peut-être à tort) que "tomber sept fois, se relever huit " doit être plus intimiste.

@ Karine : ) : ah, la PAL ou la caverne d'Ali Baba !

@ Livraison : cet aspect m'a laissée un peu pantoise.. j'ai trouvé dommage qu'il ait donné donné une si grande importance dans son livre à ce type de personnes.

@ Le journal de Chrys : je n'ai entendu que du bien sur ce livre !

@ Livvy : son style accroche le lecteur !

Liyah a dit…

Moi j'aime assez P.Labro, j'aurai bien aimé lire ce livre !

Emilie a dit…

Tu me donnes envie de découvrir ce livre que je ne connaissais pas.
Les gens sont toujours un sujet intéressant.

Wal a dit…

Etonnant ce commentaire ! au moins, on sait à quoi s'en tenir !

que penser de ces lectures qui nous plaisent sur l'instant pour finalement ne plus nous laisser de souvenirs ?

Sans doute passerai-je mon chemin devant ce titre...

Aifelle a dit…

J'avais aimé "l'étudiant étranger" et les deux ou trois qui ont suivi. Et son livre sur la dépression a en effet son intérêt.

Sandrine(SD49) a dit…

J'avais aimé Franz et Clara même si je ne m'en souviens plus en détail, celui-ci ne me tente pas trop.

lucie a dit…

même proposition malhonnête : je peux te faire un envoi groupé (dans un mois) du roman de labro et du roman de janik tremblay...

Didi a dit…

Je pense que la plupart de nos lectures passées un certain temps s'estompent dans nos souvenirs ... Même des livres que l'on a beaucoup aimé. Ils restent des impressions fugaces des traces de personnages ... Enfin pour moi c'est comme ça que ça se passe.
Ce livre me fait tjs envie pr découvrir l'auteur que j'aime entendre parler.

soukee a dit…

Dommage ta dernière phrase... Je n'aime pas ce genre de sensation quand on termine un livre...

Clara a dit…

@ Lyah : une lecture plaisante sur le moment ...

@ Emilie : est ce qu'il s'est inspiré de personnes du milieu de la télé pour le Marcus Marcus ? mystère..
Et, il a matière à écrire sur les gens, sur nous, sur tout le monde...

@ Wal : j'ai écrit mon billet deux ou trois jours après voir lu le livre.. et donc avec peut-être plus de recul qu'après une lecture toute fraîche!

@ Sandrine(SD49) : oups, j'ai de plus en plus l'impression que tout le monde a déjà lu cet auteur...

@ Lucie : proposition tellement malhonnnête que j'accepte!

@ Didi : il y a des lectures qui restent gravées dans la mémoire. Je me rappelle de livres lus il y a très longtemps et dont le souvenir est intact, entier..

Gwenaelle a dit…

Moi aussi, j'en suis restée à l'Etudiant Etranger... Peut-être est-il temps de passer à autre chose? ;-)

Clara a dit…

@ Soukee : ce n'est que mon avis...

@ Gwen : quand ma PAL aura diminué, je lirai "Tomber 7 fois, se relever 8" ...

L'Ogresse a dit…

'Une lecture belle et plaisante sur le moment mais que je vais vite oublier...' oui, c'est en general, l'effet que me fait Philippe Labro. (je l'ai appris recemment - c'etait lui les cornichons au chocolat ???)

Clara a dit…

@ L' Ogresse : oui !!!! donc j'ai déjà lu Philippe Labro !

Serena a dit…

J'ai eu dû mal au début mais je ne regrette pas d'avoir lu ce livre, je le trouve vraiment bien :)

Anonyme a dit…

P LABRO RESTE POUR MOI L ECRIVAIN LE PLUS DOUER DANS TOUT SES LIVRES LES 17 QUE J AI LU . TRES AGREABLE A LIRE DE NOS JOUR ...

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...