lundi 13 juin 2011

Alain Emery - Gibiers de potence

Éditeur : Edition Astoure- Date de parution : Avril 2011 - 215 pages et 27 nouvelles noires

Une vieille légende prétend que ceux qui n’ont pas accompli de leur vivant le Tro Breizh (un pèlerinage destiné à relier entre elles Dol de Bretagne, Saint-Malo, Saint-Brieuc, Tréguier, Saint-Pol de Léon, Quimper et Vannes, en hommage aux sept saints fondateurs) seront alors condamnés à l’achever dans l’au-delà en avançant de la longueur de leur cercueil une fois tous les sept ans. Vous l'aurez compris, ces nouvelles se déroulent en Bretagne  et dans vingt-sept villes différentes. Je vous rassure :  nul besoin d'être breton pour les lire !  
Les  personnages de ces nouvelles sont  sans scrupule, vils, mesquins, appâtés par l’argent, étouffés par la haine ou  assoiffés de vengeance. Des nouvelles noires, très noires aussi sombres que les recoins les plus sordides de l’âme humaine.
Sortez vos cartes de Bretagne et en route !
A Saint Cast le Guildo, une  fête est prévue pour célébrer le premier centenaire de la commune. Le maire s’inquiète : trois des cinq potentiels  presque centenaires sont tombés comme des mouches récemment. Dans Un instant d’éternité, on découvre comment un aspirant au titre d’auteur est prêt à tout pour connaître enfin la gloire.  A Brest, l’amitié entre amis est forte et il n’est pas  question de laisser tomber ses amis. Dans Fortunes de mer, la concurrence entre collègues de travail prend une tournure  inattendue.  Et quand l’amour s’en mêle, la chute peut être  très surprenante  comme dans Marylin et  moi ou Bonne espérance.
Je me suis régalée de ces  tranches de vie courtes au style vif, concis et  à l’humour teinté au vitriol ! Une fois de plus, j’ai été frappée par la psychologie  des personnages d’Alain Emery. Et pour ceux qui connaissent les villes mentionnées, les détails font qu’on s’y croirait…
A déguster sans modération, avec ou sans cynisme !
Le billet d'Yvon .

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...