jeudi 23 juin 2011

Alice Kuipers - Deux filles sur le toit

Éditeur : A. Michel ( collection : Wiz) - Date de parution : Mai 2011 - 250 pages

Présentation : Sophie voudrait oublier que sa grande sœur est morte. Pas facile quand tout le monde ne cesse de vous demander si ça va. Sa mère s’isole des heures entières, sa meilleure amie Abigail préfère faire la fête et parler de garçons plutôt que de rester avec Sophie. La jeune fille se réfugie alors dans ses souvenirs de la vie d’avant, quand sa sœur était encore là et qu’elles n’étaient que deux filles ordinaires qui discutaient sur le toit. Jusqu’au jour où Sophie est obligée de se confronter à la tragédie de l’été passé, pour pouvoir enfin regarder vers l’avenir…
Premier roman d’Alice Kuipers que je lis et j’ai été très agréablement surprise ! J’appréhendais les bons sentiments ou la guimauve à excès, que nenni ! La vie de Sophie s’est effondrée brutalement. Sur les conseils de sa thérapeute, elle tient un journal intime. Et il s’agit de ce journal que l’on découvre. Sophie a perdu sa sœur ainée Emily. Au début du livre, on ne sait pas dans quelles circonstances.  Mais à travers le journal de Sophie, on ressent que la cause de sa mort a touché de nombreuses personnes. La mère de Sophie n’a pas réussi à surmonter ce drame. Elle est devenue l’ombre d’elle-même et  passe toutes ses journées dans sa chambre.  Mère et fille ne communiquent plus ou n’y arrivent plus.  Partagée entre la colère,  la révolte et la culpabilité, Sophie est tout simplement d’une jeune fille perdue.  Comment vivre après le décès  de sa sœur ? Malgré les apparences, Sophie n’y arrive  pas plus que sa mère. Sa peur la bloque et l'empêche d'ouvrir les yeux. La complicité  qui liait Sophie à Abigail, sa meilleure amie, n’est plus qu’un souvenir. Sophie est également une adolescente et il s’agit de mille petits détails qui nous le rappellent. L’écriture et à la poésie vont aider Sophie à accepter ce passé douloureux et à entamer son travail de deuil.  


Sans mièvrerie, sur un ton juste, il s'agit d'un livre touchant qui démontre ô combien les mots et l’écriture aident …
Les billets de Clair de jour, Leiloona, Marie, MyaRosa

10 commentaires:

Asphodèle a dit…

j'ai "un peu de mal" avec les livres sur le deuil... Mais tu en parles si bien, je le note.

Mango a dit…

noté aussi bien que j'aie comme l'impression d'avoir beaucoup lu sur ce thème ces derniers temps.

Anne Sophie a dit…

je ne connaissais pas, mais maintenant j'ai envie de faire la découverte de ce livre :-)

Gaël LOAËC / Paul ANDREWS a dit…

yes c'est bien ça dis donc
ça va emmener du chiffre pour Dialogues
alors foncez tout droit soir au mag, soit là:http://www.librairiedialogues.fr/
bises miss Clara
au bon plaisir de venir encore vous (te) visiter
Gaël (de Brest en effet)

http://wishaga.wordpress.com/
http://www.myspace.com/paul-andrews
http://paul-andrews1973.blogspot.com/

Clara a dit…

@ Asphodèle : je le conseille !

@ Ma,go : oui, il s'agit d'un thème récurrent mais ici, il s'agit d'une ado qui raconte...

@ Anne Sophie : et un de plus dans la LAL :)

@ Gaël : Dialogues est mon QG.... :)

Leiloona a dit…

J'ai énormément aimé son écriture encore une fois.

Géraldine a dit…

Pourquoi pas, mais pas pour cet été. je me constitue une PAL légère, légère, distrayante... On reprendra les choses plus sérieuses à la rentrée !

Isa a dit…

Je m'étais faite surprendre(positivement) par son premier roman. Alors je ne dis pas non au suivant.

Joelle a dit…

Je n'avais pas été du tout emballée par son premier roman mais peut-être que celui-ci me conviendra mieux !

Luna a dit…

J'ai également été particulièrement touchée par ce roman...

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...