jeudi 9 juin 2011

Jean Molla- Sobibor

Éditeur : Gallimard jeune (Collection : Scripto) - Date de parution : 2003 - 191 pages poignantes


Emma, 17 ans est tombée dans la spirale de l’anorexie. Le régime pour perdre quelques rondeurs s’est transformé en une maîtrise totale de son cops  : manger et se faire vomir. Un soir, elle entend sa grand-mère Mamouchka parler durant son sommeil d’une certaine Eva Hirschbaum, de Jacques et de Sobibor. Lorsqu’Emma questionne sa grand-mère, celle-ci se montre réticente. Mamouchka, malade, décède et Emma découvre le journal de bord de Jacques Desroches caché dans les vêtements de Mamouchka. Jacques Desroches était un français qui s’est engagé auprès des Allemands durant la seconde guerre mondiale et Sobibor est le nom d’un camp d’extermination en Pologne. 

Voilà un livre jeunesse comme je les aime : intelligent et porteur de réflexions ! Comme le dit l’auteur dans sa postface, il s’agit d’un livre sur l’après. Sur la mémoire. Sur le mensonge. Sur cette lame de fond qui n’en finit pas d’avancer. Sur le silence.
L’anorexie d’Emma trouve son point de départ dans un régime puis s’ancre dans le temps. Ses parents ne voient pas ou ne veulent pas voir son état. Très proche de sa grand-mère Mamouchka, Emma est très affectée par son décès. Dans le cahier de bord de Jacques Desroches, il s’agit de l’idéologie Nazie, de Sobibor et desconvois de juifs qui viennent y trouver la mort. Autant de mots, de descriptions qui prennent à la gorge. Mais, Emma va découvrir un secret de famille bien tenu. Un secret impensable. Emma va comprendre d’où vient ce poids qu’elle porte et elle va se retrouver face à des questions dont les réponses peuvent bouleverser plus d’une vie.

Très bien construit, je n’ai pas une seule seconde imaginé ce secret. Le cercle vicieux de l’anorexie y est très bien expliqué et le personnage d’Emma m’a touchée.

J’ai lu ce livre en apnée totale. Les non-dits, la guerre et ses atrocités, l’horreur des camps, la responsabilités des actes passés sont autant de sujets traités dans ce livre fort et poignant !  Je ne peux que le conseiller ...

Je ne sais pas si je dois essayer de suivre la chronologie des faits ou m'abandonner aux souvenirs. Peut-être ferai-je un peu des deux, jusqu' à ce que quelque chose jaillisse. Peut-être vais je essayer de vomir en mots ce que j'ai des mois durant vomi en silence.Nourritures à peine digérées me lacérant la gorge, me laissant épuisée, douloureuse.Nourritures avalées comme une forcenée, pour me faire taire, ou pour remplir ce vide immense au-dedans de moi.

Les billets de Cynthia, Joëlle, Sylvie
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...