lundi 11 juillet 2011

Dario Franceschini - Dans les veines ce fleuve d'argent

Éditeur : Gallimard- Date de parution : Novembre 2010 - 145 pages et un coup de cœur !

Afin de retrouver son ami d’enfance Civolani , Primo Bottardi décide de laisser son quotidien paisible et  sa femme. Primo sait que le temps est venu pour lui de répondre à la question que  Civolani  lui avait posé quarante plus tôt. Une quête qui l’amène sur les pas de son enfance, de sa jeunesse et au bord du fleuve Pô.
Ce  bijou m’a été mis entre les mains par Julien, un de mes libraires. Il s’agit d’un livre dans lequel on se glisse, porté par la narration. A l’aube de la vieillesse, Primo Bottardi décide de retrouver un ami d’enfance Civolani. Il y a plus de quarante ans, Civolani lui avait posé une question à laquelle Primo n’avait pas su répondre. Primo se retrouve aux abords du fleuve Pô. Ce périple l’amène à rencontrer des  personnes dont la vie est liée à celle du fleuve. Pêcheurs d’esturgeon, bateliers, lavandières, tous ont noué leur destin à celui du fleuve. Primo apprend que  Civolani est devenu pêcheur d’esturgeon dans un village situé plus en amont du  fleuve. Au fur et à mesure qu’il s’en rapproche, ses propres souvenirs refont surface. La quiétude prend possession de Primo. Il écoute chaque récit, chaque vie est liée au fleuve: drames, bonheurs, regrets. Eau  nourricière ou mortelle, le fleuve montre sa puissance ou sa docilité. Les courants s’y cachent, la tempête le fait rugir. Elément indomptable  où chacun puise un travail et  où les contes naissent.
L’histoire est magnifique, intemporelle. L’écriture est sublime, se fait source de toutes les émotions dégageant  une poésie et une pudeur magnétiques.
Un gros coup de cœur !

Et impossible de choisir un extrait...


Les billets de Leiloona, Le Pandénoniom Littéraire, Nadael

12 commentaires:

keisha a dit…

Hum, voilà donc le voyage en Italie dont tu parlais... Tu diversifies, bravo!Pour ma part je viens de terminer un réjouissant roman colombien (metailié, bien sur) mais pas récent du tout

Clara a dit…

@ Keisha : ce livre est un bijou ! Je diversifie, je fais ma curieuse ...le plaisir de la lecture ne connaît pas les frontières ! Vu l'avis de Julien mon libraire, j'étais certaine de l'aimer !

Aifelle a dit…

Auteur inconnu pour moi, il ne me reste plus qu'à le noter. Moi aussi j'ai des nouvelles étagères pour mes PAL. Plus un livre ne traîne par terre ..

Noukette a dit…

Effectivement, ça a l'air sublime ! Merci pour ce titre, je le note !

sylire a dit…

Auteur inconnu pour moi aussi. On dirait qu'il te connait bien ton libraire... Il lit ton blog ?

Leiloona a dit…

Lu à sa sortie, cela avait été un immense coup de coeur pour moi.
Si jamais tu souhaites lire mon billet de 2008 (wahou, déjà ! :-o)

[http://www.bricabook.com/archives/2008/08/14/10238451.html]

sybilline a dit…

Difficile de résister à tant d'émerveillement et quand les qualités comme étant celles de ce roman sont celles que je recherche dans un livre.
Merci pour ta belle critique!

Marianne Desroziers a dit…

Je te comprends car moi aussi j'ai adoré ce livre qui m'a été offert à Noël dernier et dont j'ai fait la critique ici : http://lepandemoniumlitteraire.blogspot.com/2010/12/dans-les-veines-ce-fleuve-argent-de.html

Nadael a dit…

Que j'aime ce livre. Juste sublime.

Clara a dit…

@ Aifelle: un livre sublime !

@ Leilonna, La pandénomium littéraire, Nadael : j'ai jouté les liens de vos billets ! Merci!

@ Noukette : une bijou !

@ Sylire : oui et je poste également tous mes avis sur le site de Dialogues ! Quand Julien me met un livre entre les mains, je suis certaine d'avoir une belle lecture !

@ Sybilline : un livre merveilleux !!!!

claudialucia a dit…

Un livre dont tu parles si bien que j'ai vraiment envie de le lire. Je le note pour aller la bibliothèque. Quand je partirai en Lozère au mois d'août, il faut que je fasse le plein!

Clara a dit…

@ Claudia : un livre d'une intensité rare !

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...