dimanche 8 mai 2011

Joyce Carol Oates - Un endroit où se cacher

Éditeur : Albin Michel - Date de parution : Février 2010 - 300 pages

Jenna, 15 ans, voit sa vie basculer. Un accident de voiture a coûté  la vie à sa mère et l’a laissé grièvement blessée. Plongée  dans le paradis artificiel des antalgiques, le retour à la réalité est d’autant plus cruel. Jenna refuse d’aller s’installer avec son père et  sa nouvelle famille.  Sa tante et on oncle décident de  l’accueillir chez eux. Mais comment vivre avec le poids de la culpabilité ? Une vie à jamais changée, une réalité où les photos de famille n’existeront plus  ?
Dès les premières lignes, j’ai accroché à ce livre ! Jenna y dépeint un monde bleu,  douillet, celui où les médicaments les plus forts vous propulsent. Un monde si confortable qu’il vous enlève toute  envie d’en sortir. Surtout pour affronter une réalité dure et glauque. Jenna parle d'avant l’accident, de la normalité puis de l’après. Alors, forcément ces mots ont trouvé des échos en ma personne et j’ai  compris Jenna. Sa révolte, sa souffrance, son envie de crier au monde que ce n’est pas juste. Surtout Jenna pense que accident mortel  est  de sa faute. Et, il y a les douleurs physiques, le manque d’antalgiques qui se fait sentir et qui prend au  ventre. Même si sa tante et son oncle l’aiment et veulent l’aider, Jenna refuse. Elle porte sa casquette pour  dissimuler ses cicatrices mais également  pour se protéger du monde. Une armure et un refuge comme pour essayer de passer inaperçue. Mais,  même en voulant se faire toute petite, elle ne va pas éviter les mauvaises fréquentations.  La spirale et une descente vertigineuse dans la drogue, l'alcool, les faux espoirs et les faux amis. Je n'en dis pas plus ! Même si la fin ne débouche pas sur une happy-end, l’optimisme et l’espoir d’une renaissance sont au rendez-vous.
Il s'agit de la première fois que je lis cette auteure en collection jeunesse.  L’écriture percute comme toujours et les thèmes également ! Une lecture qui m’a beaucoup, beaucoup touchée! Joyce Carol Oates décrit avec finesse et psychologie les angoisses, les peurs de Jenna . Une belle lecture, forte mais sensible! 

19 commentaires:

Lael a dit…

Un roman qui doit être bouleversant à lire! Je l'ai dans ma PAL et tu me rappelles que je ne dois pas trop tarder à le découvrir

Mango a dit…

J'aime beaucoup cette romancière mais je ne savais pas qu'elle avait écrit aussi pour la jeunesse. Quelle couverture percutante!

Martial a dit…

j'aime aussi beaucoup cette écriviane. Et j'ai découvert récemment qu'elle avait écrit pour la jeunesse. J'ai dans ma PAL un de ses livres jeunesses "Zarbie les yeux verts"!!

saxaoul a dit…

Je ne connais pas encore cet auteur mais je compte bien le lire un jour !

Sandrine(SD49) a dit…

Je n'ai pas été aussi emballée que toi

Valérie a dit…

Jamais lu cette auteure en jeunesse. J'espère que c'est un peu moins dur qu'en roman adulte.

L'Ogresse a dit…

J'ai decouvert Oates il y a quelques semaines, depuis elle m'obsede ! Je ne savais pas qu'elle ecrivait aussi pour les ados.

Liyah a dit…

Il me tente depuis bien longtemps ce livre !

Gwenaelle a dit…

J'avais lu Zarbie les yeux verts juste avant et j'ai trouvé qu'il y avait trop de points communs, de "redites" pour apprécier vraiment ce roman...

Clara a dit…

@ Lael : j'ai aimé le style de Oates : efficace et tzrrible ( comme dans ses romans pour adultes)

@ Mango : une découverte pour moi également !

@ Martial : merci de ta venue ! j'ai appris par hasard qu'elle écrivait pour la jeunesse !

@ Saxaoul : accroche toi bien car ses thèmes sont souvent durs !!!

@ Sandrine : oh mince, je n'ai pas vu ton billet... désolée !
J'ai été peut-être plus sensible à ce livre à cause de mon vécu.

@ Valérie : ici c'est certain, il y l'environnement d'une jeunesse américaine comme on l'imagine. Quelques notes de douceur ! mais il s'agit d'un roman jeunesse où le monde rose et merveilleux s'oppose à celui de Jenna. Sa colère, son désarroi.. superbement bien décrits !

@ L'Ogresse : je ne le savais pas non plus!
C'est très intéressant de lire un auteur en romans adulte et jeunesse ! Le style d'Oates reste identique.

@ Liyah : ah, dans la LAL ?

Stephie a dit…

Je l'ai noté à sa sortie, avais failli l'acheter au salon de Montreuil, d'ailleurs. Il faudra vraiment que je tente l'expérience avec un titre jeunesse. J'aime beaucoup ce qu'elle écrit.

Ys a dit…

Je l'ai lu aussi et j'ai trouvé que son portrait d'adolescente sonnait très juste.

pyrausta a dit…

je ne parviens pas à entrer dans l'univers de cet ecrivain.Peut etre qu'avec ce roman ci j'y parviendrai mieux,meme si c'est un livre jeunesse.cela dit le theme est dur et je ne pense pas qu'il faille est trop jeune pour l'aborder.

Canel a dit…

Il est dans ma PAL, et comme j'ai décidé de la faire baisser de manière significative, ton avis me donne envie de le sortir !

Noukette a dit…

Alors celui là je le note ! J'ai bien envie de découvrir ce qu'elle écrit pour la jeunesse !

Joelle a dit…

Je crois bien que je n'ai jamais lu cette auteure dans la catégorie jeunesse mais celui-ci est noté depuis un moment (et j'ai aussi "Sexy" d'elle dans ma PAL !).

Alex Mot-à-Mots a dit…

Peut-être un peu plus abordable en jeunesse, non ?

clair de jour a dit…

Ce roman m'avait beaucoup touché.

Clara a dit…

@ Stephie : oui !!!

@ Ys : un portait juste, Oates nous fait ressentit tout le désarroi, la colère de de Jenna!

@ Pyrausta : il s'agit d'un roman jeunesse/ado donc plus abordable.

@ Canel : une bonne chose alors!

@ Noukette : oui, il faut lire cette auteure en jeunesse!

@ Joëlle : il faut bien une première fois :)!

@ Alex : oui, tout à fait !

@ Clair de jour : zut, je n'ai pas vu ton billet ...

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...