vendredi 26 mars 2010

Joyce Carol Oates - Les femelles



Femelles comme des prédatrices en puissance.

Le moins que l’on puisse dire puisse dire, c’est que ce recueil de nouvelles déstabilise et glace le sang. Des tranches de vie de femmes de tout âge et de tout milieu social sont décortiquées et passées à la loupe. Chez elles, un instinct meurtrier va se révéler ou s’affirmer. Elles veulent se protéger d’un mari violent, ou soulager la douleur des malades, ou bien encore faire taire des clientes trop exigeantes. Sur les neuf nouvelles, une mention spéciale pour « avec l’aide de Dieu », « Banshee », « Poupée : une ballade du Mississipi », « obsession » et « ange de colère » qui m'ont fait l'effet d'un coup de poing !

De Joyce Carol Oates, j’avais lu « fille noire, fille blanche « » qui m’avait laissée un avis mitigé. Mais là, son écriture m’a ébahie par la précision et par les profils psychologiques de ces femmes. Dans quelques de ces nouvelles, elle laisse la porte ouverte au lecteur… A lui d’imaginer la suite.

Une idée de lecture piochée chez George Sand et moi.

Je remercie les éditions Points pour ce livre.
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...