mercredi 3 mars 2010

Véronique Bizot - Mon couronnement



La chance est avec moi. Pas celle sonnante et trébuchante, mais une autre. Je suis gâtée, comblée encore par une lecture.

Après « les sangliers » de Véronique Bizot , je me suis laissée tenter (ô mot si délicieux…) par « mon couronnement » et je remercie Véronique de chez Dialogues de s’être transformée en petit démon…

Monsieur Kaplan, ancien chercheur à la retraite, voit son quotidien bouleversé. Il apprend qu’il va être décoré pour une découverte scientifique qu’il a faite il y a bien longtemps et dont il ne souvient plus. Son salon se retrouve envahi de gens, son téléphone sonne sans arrêt. Mais lui, il s’en fiche, il ne veut pas être dérangé dans ses habitudes. Lui qui aime la tranquillité et observer de sa fenêtre les passants, n’apprécie pas que se journées soient bousculées. Même Madame Ambrunaz, sa femme de ménage et sa plus proche amie, le presse, insiste pour qu’il accepte cet honneur. La clé de l’évènement étant une cérémonie officielle.

A travers Monsieur Kaplan, Véronique Bizot nous dépeint la vieillesse. Pas celle où l’on passe ses journées à faire de la « gym- voyages- club d’échecs » et autres activités. Non, la vieillesse moins glorieuse. Celle où l’on attend que le temps se passe, où la mémoire flanche, et où la gêne de ce corps plus très vaillant se fait sentir honteusement.

C’est doux et amer, piquant d’un humour teinté d’ironie et on se prend d’affection pour ce vieux monsieur qui égrène ses souvenirs d’une vie passée…

Un livre coup de cœur pour le sujet, le style et la plume de Véronique Bizot !

« Je me suis souvenu qu’il habitait une rue du quinzième arrondissement et comme un taxi débarquait sous mes yeux un couple de petits vieux tenant une boîte de gâteaux, de celles qu’on apporte avec soi pour se faire pardonner sa vieillesse (…)"

14 commentaires:

Anne Sophie a dit…

petit carnet magique, où es-tu que je note ce titre ? :)

zarline a dit…

Je l'avais déjà repéré mais il a dû se perdre dans ma longue LAL. Merci de me le rappeler, je suis toujours aussi tentée.

veroniquetruchon a dit…

allo

me revoila sur ce blog puisque je constate que sur skynet blog tu es disparu! l'essentiel est de te retrouvé et de lire tes commentaires sur tes fantastiques lectures

bise xxx

http://femmeinvisible2.skynetblogs.be/

Clara C. a dit…

@ Anne Sophie : toi aussi tu as un petit carnet magique?

@ Zarline : Véronique Bizot a une plume rare par son mélange d'ironie et de tendresse, et c'est savoureux !

@ Véro : les blogs n'ont pas de frontières. Je passe toujours te lire avec plaisir !
Bises

Géraldine a dit…

J'ai déjà lu un billet positif sur ce livre. le tien confirme largement. Je note.

Clara C. a dit…

@ Géraldine : il est à lire !

Eireann Yvon a dit…

Merci de la découverte de cet auteur. J'ai fini «  Les jardiniers » dont je parlerai dans quelques temps.
A bientôt.
Yvon

Clara C. a dit…

@ Yvon : il est comment ? Un grand merci pour Hervé Bellec !

Sans toi, je serais sûrement passée à côté de ce livre magnifique !
Et dire qu'il sera pérsent à Rennes, je risque de l'accaparer ( ou de le prendre en otage!)

A bientôt

Aifelle a dit…

J'ai beaucoup aimé ce petit roman, le ton, l'histoire, tout m'a plu. Une belle découverte.

Clara C. a dit…

@ Aifelle : oh que oui ! une jolie découverte que l'on n'oublie pas

Luocine a dit…

j'ai aimé votre billet et adoré ce roman, j'ai mis un lien vers votre blog
amicalement
Luocine

Clara a dit…

@ Luocine : merci !

Pascale a dit…

Bonjour clara, je viens de finir ce roman, un livre charmant, un peu court à mon goût, mais un bon moment de lecture;

a qui le tour pour le voyage ?

Clara a dit…

@ Pascale : je prendrais plaisir à lire d'autres livres de Véronique Bizot !

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...