lundi 8 mars 2010

Stefan Zweig - Amok




Je viens de découvrir Stefan Zweig. Quoi ? Comment ? diront certains, « inculture » siffleront les autres d’un air dédaigneux. Peu m’importe l es remarques car je suis tombée sous le charme de son écriture. D’ailleurs, je pense qu’il est impossible de ne pas succomber à ce style, au plaisir des mots qui s’enchaînent avec limpidité, à ces descriptions dosées savamment ( ni trop ou pas assez )…

Amok ou quand la passion flirte dangereusement avec la folie pour au final n’en faire qu’un seul et même état. Trois passions obsessionnelles sont décrites sous formes de nouvelles. L’âme humaine torturée et tortionnaire est mise à nu.

L’Amok , en Malaisie, est celui qui, pris de frénésie sanguinaire, court devant lui, détruisant hommes et choses, sans qu’on puisse rien faire pour le sauver. Dans la première nouvelle, le narrateur, passager sur un paquebot se voit devenir le confident d’un homme atteint de cette démence singulière.

Lettre d’une inconnue met en scène la passion dévastatrice. L’amour irraisonné, démesuré d’une jeun fille de treize ans pour un homme. Il ignore ses sentiments qui ne vont cesser de croître dans le temps. Devenue femme, elle sacrifie tout pour cet homme qu’elle adule en silence. Elle est aimante, pardonne ses maitresses, le guette, le surveille, vit pour un regard croisé.

Dans la ruelle au clair de lune, la passion dominatrice devient humiliante, objet de vexations. L’homme subit et ne peut se défaire de celle qu’il aime. Une autre forme d’amour intervient ici également, l’amour purement charnel, plaisir de la chair que l’on achète à une prostituée.

Captivée par chacune des trois nouvelles, j’ai bu les mots de Stefan Zweig qui nous emmène explorer les tréfonds de l’âme et des sentiments. Il nous guide en douceur, jamais brusquement et c’est magnifique !

Vous l’aurez compris, c’est un grand coup de cœur !

« Mais crois-moi, personne ne t’a aimé aussi fort comme un esclave, comme un chien, avec autant de dévouement que cet être que j’étais alors et que pour toi je suis toujours restée ».

16 commentaires:

Gwenaelle a dit…

Zweig fait partie des classiques que je dois absolument relire. Oui, mais quand??? :-)

Cacahuète a dit…

Il est dans ma PAL !
J'ai découvert cet auteur un jour par pur hasard ! et j'ai complètement succombé à son style !!!!

Lili Galipette a dit…

Je note ce titre. J'aime beaucoup Zweig!

LOUNATINE a dit…

Ah, Stefan Zweig! Il reste et restera un de mes auteurs préférés.
Je te conseille "Le Joueur d'échecs" et "24 heures de la vie d'une femme". C'est superbe!

Cynthia a dit…

Zweig fut ma grande découverte de 2009 ! "Lettre d'une inconnue" est magnifique !

J'ai une lecture commune de "Vingt quatre heures de la vie d'une femme" prévue avec Manu pour le 20 si ça te dit ;)

latite06 a dit…

Je le note, ton billet m'a donné envie de le lire !!!
Passe une bonne journée, bisous :-)

Clara C. a dit…

@ Gwen: planquée aux toilettes, dans le bus, ou alors en faisant la queue à la caisse ( derrière le caddie).

Bises

@ Cacahuète : du pur bonheur ! Et comme toi, un auteur découvert au hasard.

@ Lili : premier livre et un gros coup coup de foudre !

@ Lounatine : merci pour tes conseils, je vais les lire. Tant pis pour ma PAL !

@ Cynthia : ça rsiqu ed'êtr ejsute pour moi. Sachant que pour le le 23, on a "la magasin des suicides" de prévu.
Pour l'instant, on va mettre un point d'interrogation.
idem c'est "lettre d'un inconnue" qui m'a le plus marquée. Les premières ligne sont magistrales...

@ Latite : je te le conseille , c'est magnifique. La plume de Stefan Zweig est admirable et si belle ! Belle fin de journée, bises

Aifelle a dit…

J'en ai lu quelques uns dans ma jeunesse, ce serait bien que je le relise maintenant.

Clara C. a dit…

@ Aifelle : il n' y pas d'âge limite... bientôt 39 ans et je suis charmée (comme pour un premier amour de jeunesse)

L'or des chambres a dit…

J'avoue n'avoir jamais lue non plus Zweig (c'est grave docteur ???) J'avais commençée "24 heures dans la vie d'une femme" mais cela m'a plutôt ennuyée (en même temps, je n'ai lue que les 30 premières pages) mais j'ai dû le laisser tomber parce que j'avais une lecture commune (qui m'a vraiment déçue : Sukkwan Island)
Je le reprendrais sans doute un jour !
Bonne soirée à toi.

Nina a dit…

je n'ai encore jamais lu Zweig. Mais là, tu m'as convaincue ! Et un de plus sur ma liste ! :)
Merci.

Leiloona a dit…

Beuh au contraire, c'est très bien de le découvrir maintenant ! Et puis, il y a tellement d'auteurs qu'on ne peut pas tous les connaître. ;)

Clara C. a dit…

@ L'or des chambres : je vais lire "24 heures de la vie d'une femme" pour le 20 mars. Et je suis impatiente de le commencer!

@ Nina : Un auteur à découvrir absolument !

@ Leiloona : c'est vrai, et mieux vaut tard que jamais.
Des découvertes commes celles là, j'en voudrais tous les jours !

Ausländer a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Ausländer a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Ausländer a dit…

Zweig est un remarquable nouvelliste. J'ai lu il y a quelques jours ce recueil de nouvelles.

http://litterature-critiques-romans.blogspot.com/2012/03/amok-suivi-de-lettre-dune-inconnue.html