samedi 15 octobre 2011

Lauren Groff - Les monstres de Templeton

Éditeur : 10 x 18 - Date de parution : 2010 - 512 pages succulentes!

Suite à une histoire d’amour qui s’est mal terminée, Willie Upton, future archéologue, revient dans sa ville natale de Templeton. Elle retourne vivre avec sa mère Vivienne une ancienne hippie qui depuis à trouvé la foi en la religion baptiste. La petite ville est en émoi car le cadavre d’un monstre marin s’est échoué sur les berges du lac. Willie dont les rapports avec sa mère n’ont pas toujours été au beau fixe a toujours pensé que son père était un hippie. Mais, Vi annonce à Willie qu'elle lui a menti  et que son père vit à Templeton. Au lieu de lui dire son nom, Vi lui lance une intrigue à résoudre. Une enquête où la grande et les petites histoires interviennent...

Voilà un vrai bon roman !!! Le genre de roman où l’on sourit de plaisir de la première à la dernière page. Si vous aimez les histoires de famille, ce livre est pour vous ! Si vous aimez l’histoire de l’Amérique, ce livre est pour vous également ( ohoh, Keisha tu es cuite !). Dans ce roman, on navigue dans deux siècles d’histoire de l’Amérique par le bais de la famille de Willie. La ville de Templeton tient son nom de son fondateur Marmaduke Temple dont Vi descend. Willie a toujours cru qu’elle était le fruit involontaire de l’époque où sa mère vivait dans une communauté à San Franscisco avec trois autres hippies. Autant dire que Willie s’est toujours mise martel en tête que la probabilité de connaître son père était quasi archi nulle. Vi apprend à sa fille que son père vit à Templeton mais qu’il est en plus un descendant illégitime de Marmaduke Temple ! Heureusement pour Willie, Vi habite toujours l'ancienne demeure familiale  et la ville a gardé de nombreux documents ayant un rapport avec son fondateur. Et voilà que Willie se lance à la recherche de son père en mettant le nez dans de vieilles lettres et de vieux papiers. Mais que serait la généalogie sans les secrets de famille me direz-vous ? De plus, Willie a ses propres problèmes à régler (que je vous laisse découvrir).

Dans une écriture vive, enlevée, Lauren Groff signe un roman bien construit, dynamique et souvent drôle ! Des personnages bien campés, terriblement humains avec leurs qualités et leurs défauts, des mensonges et des vérités mis à jour, un contexte prenant et voilà un excellent moment de lecture ! 
De cette auteure, j’ai lu Fugues, un recueil de nouvelles paru après ce livre mais  je la préfère nettement en tant que romancière ! 

Les billets de Cathulu, Chiffonnette, Cuné, Karine:), Manu, MangoYs toutes conquises!
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...