mercredi 5 octobre 2011

Véronique Bizot - Un avenir

Éditeur : ACTES SUD - Date de parution : Août 2011 - 102 pages 


Paul reçoit un courrier de son frère jumeau lui demandant de passer à l’ancienne maison familiale vérifier si un robinet ne fuit pas. Même si Paul n’habite pas à côté, il effectue le déplacement. Il trouve étrange qu’Odd se soit absenté. Paul se retrouve seul dans la maison chargée de souvenirs.

J’aime Véronique Bizot car elle  a le don de surprendre son lecteur. Pas au tournant d’une page mais directement et de façon franche. Et Un avenir ne manque pas à la règle ni à celle de l’ambiance que j’avais pu découvrir dans Mon couronnement. Si vous pensiez effectuer  la danse de la chenille ou brailler à tue tête des chansons issues d’un répertoire digne d’un mariage, préférez un autre jour. Ou annulez, ce sera plus simple. Véronique Bizot nous ouvre la porte sur un univers peuplé de solitude et  d'évocations émergentes des brumes de l’enfance et de l’adolescence. Souvenirs où l’on découvre la famille de Paul. Une famille qui claudique : chaque membre portant  pour ainsi dire  son lot d’étrangeté ou d’hérédité. Dans cette maison perdue dans une campagne emmurée dans le froid,  si Paul au départ se sent mal à l’aise, il parvient peu à peu à trouver ses marques. 

Mêlant l’art, les drames, et les attentes de la vie, ce livre est une invitation à sortir des sentiers battus des romans conventionnels. Il suffit juste de se laisser embarquer et de ne pas avoir d’appréhension ! Et, Véronique Bizot évite au lecteur de sombrer dans un marasme quelconque. Au final, une forme de douce mélancolie ressort de cette lecture, empêchant le lecteur de s’apitoyer et l'invitant au  voyage et à l'introspection.

Il existe une photo de nos parents prise dans une rue d'Oslo, sur laquelle elle ne semble pas encore effrayée par le regard voilé de notre père, un regard qui n' exprimait rien, même à l'époque de leur rencontre. De notre mère émane cette lumière mate propre à la Norvège et comme une espèce d’insouciance, je suppose qu'alors elle riait beaucoup et que notre père devait en quelque sorte se nourrir son rire, qui le dispensait lui-même du moindre effort de gaieté.
  

17 commentaires:

leiloona a dit…

Il est dans ma liste, mais bon j'en ai d'autres dans ma pal à lire avant ! :)

agathe a dit…

Je viens de me l'acheter! J'avais beaucoup aimé "Mon couronnement", alors je trépigne de commencer celui-là!!

keisha a dit…

Encore un qui s'est matérialisé sur le présentoir de la bibli, cela ne me disait rien, grâce à toi ... je peux réfléchir! mais comme on a droit à une seule nouveauté et que ce fut Freedom (au fait j'ai terminé, rhha quel roman!) de toute façon je dosi attendre. Et comme j'en ai repéré d'autres qui m'attirent plus... ^_^

soukee a dit…

Une belle découverte ! Je note ce roman après ce billet élogieux !

Aifelle a dit…

Je devrais le lire bientôt. J'ai beaucoup aimé "mon couronnement".

noann a dit…

Oui c'est un billet qui résume assez bien ce livre particulier.
J'ai beaucoup aimé
Merci pour le lien

Lilibook a dit…

Je n'ai jamais lu encore cette auteure.

Krol a dit…

J'ai lu hier soir le billet de Noann et attendais le tien avec impatience. Il va falloir qu'il tombe tout cuit dans mes bras celui-là, pas sûre de l'acheter, j'ai peur d'être déçue...

Kathel a dit…

Tu me donnes furieusement envie de découvrir cet auteur ! J'adore la couverture, en prime !

Nadael a dit…

Je n'ai jamais rien lu de cette auteure...peut-être commencer par lire ce roman-là? Je le note.

Anne a dit…

Oh moi aussi tu me fais envie, je me demandais qui était cette auteure... Et Mon couronnement est assez régulièrement sur table à la bibli ! Encore merci, Clara !

Un autre endroit... a dit…

Je l'ai aimé aussi. j'aimé les personnages. Leurs mots. Les lieux. Et la fin.

Violaine a dit…

Je l'avais reçu en avant-première de la rentrée littéraire mais le début m'a fait un effet soporifique radical : des phrases mal construites et qui n'en finissaient pas... j'ai déclaré forfait au bout de dix pages.

Asphodèle a dit…

Bon, je suis partagée, et comme j'ai un stock à écouler, il sera pour plus tard, en poche éventuellement...

Clara a dit…

@ Leiloona : Comme il s'agit de Véronique Bizot, je l'ai fait passer avant d'autres :)!

@ Agathe : donc tu aimeras !

@ Keisha : nous à la biblio, on emprunte autant de nouveautés que l'on veut... tralala. Je n'ai Toujours pas commencé le Freedom , mes poignets sont un peu fatiguée en ce moment alors pour les poids lourds, j'attends. Beaucoup d'avis divergents en tout cas sur le Freedom !

@ Soukee : Véronique Bizot sait créer des univers qui marquent le lecteur. Une romancière discrète mais efficace !

@ Aifelle :soit on est hermétique à cette auteure, soit on adhère !

@ Noann : merci m'sieur !

@ Lilibook : il faut tenter !

@ Krol : tu peux peu-être commencer par son recueil de nouvelles "les sangliers"

@ Kathel : et en plus, on en parle de dedans :)!

@ Nadael : je te conseillerai de lire "mon couronnement" peut-être avant.

@ Anne : allez, zou!

@ Un autre endroit : je rajoute ton lien , je n'avais pas vu ton billet... désolée!

@ Violaine : pourtant je ne suis pas une adepte des phrases à rallonge mais avec cette auteure, ça passe!

@ Asphodèle : nos PAl(s)nous mènent la vie dure:) Qui a dit que la vie de blogolectrice était facile ? Pfouuuu...

Géraldine a dit…

Je ne connais pas encore cette auteure... Est-ce bien raisonnable ???!!!

Noukette a dit…

Je crois n'avoir encore rien lu de cette auteure, celui ci m'interpelle...

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...