samedi 29 octobre 2011

Sophie Fontanel - Grandir

Éditeur : Robert Laffont - Date de parution : 2010 - 145 pages débordantes d'amour sincère...

Pudeur, amour, délicatesse… ce sont les premiers mots qui me viennent à l’esprit après avoir terminé ce livre. En faisant mouche de finesse ou de jeux de mots, Sophie Fontanel parle de l’avancée en âge d’une mère et se glisse dans la peau de la grande fille. A plus de quatre-vingt ans,  les années ont tendance à s’accompagner  de tracas et de peurs :  besoin d’aide, perte d’autonomie, chute, fractures... Et, comme pour contrecarrer le poids des soucis,  l’amour omniprésent  bondit littéralement de chaque page ! Dans ce livre brossé en scénettes, l’auteure use de l’humour, de la tendresse et pose  un regard très juste  sur cette étape de la vie. Ou comment elle s’implique, aide et donne à sa mère de la quiétude. Un zoom sur  cette relation mère-fille avec des moments de complicité qui pétillent et qui comblent largement  les doutes que la fille ressent. Avec ce livre, Sophie Fontanel  légitime les interrogations lorsque les rôles sont inversés avec l'âge et j'applaudis!

Alors, voilà comment j’aime Sophie Fontanel. Au naturel, sans fard,  quand elle range  au  placard les paillettes et  laisse place à l’émotion sincère.  
J'ai été très touchée par cet hymne d'amour très beau et très pudique ! Avec une très nette préférence par rapport à  L'envie.

Maintenant, qu'elle oublie tant de choses, elle peut savourer les joies de l'improviste. Je dis que je viens, et puis je viens, mais elle, elle avait oublié que je venais, et pour un peu elle m'applaudirait. Chaque visite est un coup de foudre. Chaque personne, une rencontre nouvelle.


24 commentaires:

Aifelle a dit…

Tout pareil que toi. J'avais beaucoup aimé "grandir" ce qui ne fut pas le cas avec "l'envie".

keisha a dit…

Je ne connais pas la S Fontanel "paillettes" et j'ai adoré ce récit, tu penses bien!Excellent souvenir...

cathulu a dit…

je vais régulièrement sur le blog de Sophie Fontanel depuis quelques semaines, espérant y glaner quelques minutes d'émotion comme dans ce livre mais...

L'Ogresse a dit…

Il faut que je trouve ce livre, j'ai une amie Londres qui ne m'en a dit que du bien (et tu en rajoutes evidemment !)

leiloona a dit…

Lu aussi l'an dernier, j'avais bien aimé mais sans plus. Aussi quand j'ai vu que la majorité des lectrices préférait le premier, je n'ai même pas eu envie de découvrir celui-ci. :)

leiloona a dit…

Le "celui-ci", c'est l'envie. Oup's, mal formulée ma phrase ...

Stephie a dit…

Comme toi, j'ai largement préféré ce texte au second ;)

Noann a dit…

Il traine sur ma table de chevet depuis des mois et je ne me décide pas à l'ouvrir.

Pas beaucoup plus envie maintenant, surtout avoir lu des commentaires sur son dernier, l'envie justement.
Mais peut-être 'grandir' est-il d'un meilleur cru...

Fonelle a dit…

Merci Clara,
très beau ce que vous avez écrit.
ces deux livres ont un lien, parce que « Grandir » a permis « L'Envie ». C'est drôle de voir les gens comparer sur ton blog, mais c'est la loi du genre. C'est drôle de voir que les gens finalement ne font pas la différence entre mes deux métiers, journaliste (même sur le blog, je suis journaliste, en fait) et écrivain (j'ai écrit tant de romans, déjà…). C'est une drôle d'époque.
Grandir un hymne pour que ma maman se sente en beauté, j'y ai transfiguré la réalité pour la mettre le plus en noblesse possible, pour offrir un miroir sublime à ma mère. Le propos de L'Envie, c'est de mettre un personnage différent au milieu des autres, personnage inoffensif, et de voir s'il est accepté ou rejeté (alors que dans la reéalité, moi, je ne parle jamais de ma vie sexuelle à mon entourage). Ça a été étrange pour moi de voir qu'on prenait ça au premier degré comme le simple récit de ma vie. J'ai traversé ce que je raconte dans L'Envie, mais tout là-dedans, personnages, lieux, ordres des choses, est inventé.
La littérature est véritablement un sortilège.
Merci encore, en tout cas!
Sophie

Luocine a dit…

j'ai beaucoup aimé ce livre , je me souviens surtout du respect pour le travail des soignants , c'est assez rare dans ce genre de livre
Luocine

antigone a dit…

"Grandir" m'a vraiment beaucoup plu, il a eu énormément de résonnances en moi... et puis mon blog s'appelait alors "un jour, je serai grande" c'était un livre prédestiné... Je n'ai pas encore ouvert "l'envie", j'attends le bon moment. J'ai lu je me souviens également un excellent portrait de Gamblin signé Sophie Fontanel dans ELLE, tellement maginifiquement écrit qu'il m'est resté en mémoire depuis...

Asphodèle a dit…

J'ai "Grandir" qui m'a été offert en août et dont je recule la lecture car je suis très impliquée dans ce contexte mais ton billet me donne envie de le sortir rapidos ; quant à Sophie Fontanel, j'adore sa rubrique de Fonelle dans Elle, je me jette dessus en premier toutes les semaines et...je les découpe (ouais c'est la honte mais bon !) :)

Clara a dit…

@ Aifelle : quelques pages supplémentaires et j'en faisais un coup de coeur !

@ Keisha : quand je parle de l'auteure avec fard et paillettes, je fais référence au magazine dans lequel elle écrit. Magazine que je feuillette dans la salle d'attente de mon médecin (merci docteur B.) , et je dois dire que j'ai l'impression qu'il s'agit de deux personnes différentes tant ses livres et sa rubrique sont à l'opposée.

@ Cathulu : je ne savais pas qu'elle avait un blog ( cf ma réponse à Keisha au sujet de l'émotion)

@ L'Ogresse : et je m'en veux ! quand je prends le bus et que je lis même pour 5 minute, je mets mon ticket quand je suis en manque de MP pour retrouver les passages aimés. Et, mon ticket de bus s'est noyé dans le flot de MP...Il y avait une phrase très belle de sens avec un jeu de mots sur le mot âge.
J'ai été conquise !

@ Leiloona : Théoma l' a lu aussi, il me semble. Je ferai un rajout des liens manquants. Dommage que nous n'ayons plus BOB...

Oyez, oyez !!!! si vous avez lu ce livre, merci de me l'indiquer par commentaire

@ Stephie : je crois que nous sommes assez nombreuses dans ce cas.

@ Noann : celui-ci est à lire, je t'assure On ne peut que se sentir concerné en plus.

@ Fonelle : merci de votre passage et intervention .
Je me souviens de la Sophie Fontanelle sur Canal + ( en clair), (ça ne nous rajeunit pas...)drôle et gaie ! De vos écrits journalistiques, à part le magazine Elle ( souvent datant de 6 mois au moins) que je feuillette dans les salles d'attente, ce n'est pas la même écriture( pour moi), ni les mêmes thèmes. De mode et de In, de tendances dans l'air du temps, vous arrêtez ce temps justement dans un autre contexte pour en faire un livre rempli d'émotion . Et sans chichis.

Pour L'Envie, il a été largement présenté comme un livre autobiographique.

@ Luocine : oui, le personnage de Leila qui s'occupe de plusieurs personnes âgées et qui dit j'aime mon métier, c'est très beau !

@ Antigone : comme je l'ai dit plus haut, je ne connais que très, très peu ses écrits journalistiques.

@ Asphodèle : il n'y a aucune honte à avoir :)!
Mes parents ont eu un accident de voiture assez grave il y a 7 ans. Après une lourde opération, ma maman s'est retrouvée en maison de convalescence. Et voilà, du jour au lendemain, certaines choses se sont faites naturellement : d'abord lui laver le visage puis la toilette. La gêne du départ que j'ai pu éprouver a été vite balayée. Je savais qu'elle préférait que ça soit moi plutôt que le personnel médical. Même si dans ces moments là on ne parlait pas ou peu, c'était étonnant comment on était proche. Et pour moi c'était normal de le faire. Comme m'assurer plusieurs jours fois par jour qu'elle n'avait besoin de rien.
Fichtre, je suis prolixe aujourd'hui !

Anne a dit…

Quel souvenir de lecture émouvant et pétillant à la fois ! Et il y avait eu une très chouette émission d'interview de Sophie Fontanel dasn Passion classique (c'est ma référence, ces entretiens, j'adore)

lucie a dit…

l'envie est toujours dans ma pal...

sylire a dit…

Moi aussi j'ai préféré Grandir et de loin !

Clara a dit…

@ Anne : et cette maman un brin malicieux m'a touchée !

@ Lucie : on pourrait en dire long sur nos PALS(s)! Petites, éparpillées, énormes, honteuses, rassurantes ( dans mon cas), indice du taux de poussière ( et non d’ensoleillement)...

@ Sylire : oui, nous sommes du même avis!

Theoma a dit…

j'en garde un très bon souvenir. quelle belle écriture.

Noann a dit…

Euh Clara, très content pour toi qu'à chaque article MMe Fontanel vienne te remercier, tu le mérites, vraiment.
Mais pour les autres qui parlent de ses livres et n'ont pas un mot en retour, c'est très frustrant... Donc "Grandir" est dans une boite, je ne le lirai pas et n'en parlerai pas.. Si l'auteure ne tolère pas un mot négatif je m'efforcerai de l'oublier.
Je crains de lire ce livre, d'avoir un avis mitigé, et de ma faire toiser pas son auteure.
Ce qui me dégoute le plus dans le fait de gérer un blog de lecture, c'est le manque de retour, alors qu'on fait ce qu'on peut pour parler des livres avec sincérité
Ceci n'est pas une remarque envers Clara que j'apprécie bien entendu, juste une réflexion à brûle pourpoint
Cela dit, j'ai lu quelques pages de "l'envie" et n'ai pas aimé le style peu abouti

Clara a dit…

@ Theoma : j'ai eu l'impression de revivre quelques mois passés à m'occuper de ma propre mère.

@ Noann : ta remarque est très intéressante parce que combien de fois je me suis dit à quoi sert ce temps passé sur ce blog ? Arrondir mes fins de mois ? Non, un blog littéraire ne permet pas de gagner de l'argent. Reconnaissance de nos chroniques ? Vu le temps moyen passé par visiteur, j'ai à peine eu le temps d'écrire ce commentaire que le visiteur est déjà parti. Ou sans parler de visiteur, en bientôt 4 ans de blog, je n'ai pas jamais été contacté pour écrire une chronique (pour un journal, une revue ou un site en ligne)...

De temps en temps, un auteur se manifeste. Mais, il n' y a pas que des remerciements ( hormis le cas du cas du premier roman).
Un avis mitigé ou simplement un bémol et j'ai encore le droit à des mails grognons.
Sophie Fontanel a posté deux commentaires sur mon blog. Elle en a posté sur d'autres également.
Mon billet n'a rien de très beau ou d'exceptionnel, n'exagérons pas...:).

Est ce qu'un commentaire laissé par un auteur est une forme de mérite? Je ne le crois pas ...
Par contre, n'oublions pas que les blogs comme les réseaux sociaux sont un moyen de communication (et donc de publicité).

Par contre, un mail d'un auteur me touchera, c'est certain.

Noann a dit…

Pas à dire, c'est dur la vie de chroniqueuse !

Enfin, voilà donc un petit remerciement bien échu, tant mieux pour toi ! Il compensera, peut-être, les quelques remarques négatives, voire insultes, qu'on peut recevoir.

Apparemment c'est plus gai, pour beaucoup de gens, de stigmatiser que de féliciter...

Ne t'arrête pas !

Alex Mot-à-Mots a dit…

Je ne suis pas tentée par sa plume. Pour le moment.

Noukette a dit…

J'étais persuadée que tu avais déjà lu ce titre, j'avais moi aussi adoré ! Je n'ai pas encore lu L'envie par contre, j'hésite...

Clara a dit…

@ Noann : quelle vie, n'est ce pas ?

@ Alex : j'aim ebien !

@ Noukette : celui-ci m'a touchée ! j'ai trouvé dans ce livre ce que moi-même j'ai pu vivre...

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...