lundi 24 octobre 2011

Nathalie Skowronek- Karen et moi

Éditeur : ARLEA - Date de parution : Août 2011 - 146 pages d'une grande sensibilité !


« Karen et moi est d’abord l’histoire d’une rencontre, une rencontre que seule la littérature rend possible, entre un écrivain magnifique, Karen Blixen, morte en 1962, et une petite fille de onze ans qui lit La Ferme africaine sous une tente. »
Cet extrait de la quatrième de couverture décrit le pouvoir des livres. L'aspect magique  où l’impossible devient possible, où la vie d’une femme en aide une autre.  Avec une  sensibilité incroyable, une seule voix s’élève de ce livre. Une seule voix  pour deux femmes : Karen Blexter et Nathalie  Skowronek. Parce que quelquefois des vies semblent se superposer ou prendre les mêmes directions, des affinités se créent.  Et dans ces lignes,  l’une et l’autre semblent proches, sœurs d’une certaine façon.  Nathalie Skowronek nous livre ce réconfort, la force puisée dans la vie de celle qu’elle admire. Celle qui comme elle est partie loin de sa famille, toutes deux ont eu ce besoin de liberté.  Des mêmes envies, des souffrances similaires également et l’entraide surgit des mots. Si l’identification semble parfois poindre, Nathalie  Skowronek a su prendre son élan. 

Maintenant, je comprends pourquoi ce premier roman a été plébiscité par mes libraires ! 
Mêlant autobiographie et biographie,  ce livre est touchant et pudique avec une émotion sincère! L'écriture est belle tout en étant naturelle.  Une belle découverte ! 

J'ai l'impression qu'en parlant d'elle  j'arriverai à parler de moi.Je suis lasse, lasse de mentir. Et, comme Karen, j'ai l'espoir que l'écriture pourra me sauver.

Les billets de Griotte, Nadael 


Ce livre fait partie de la sélection de la 10ème édition du prix des Lecteurs du Télégramme


Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...